Nous le mettons en avant dans notre Formation Bien choisir sa première Formation TRADING, plus de 90% des particuliers perdent de l’argent dans l’expérience du Trading spéculatif.

Très utiles entre les mains de professionnels, des produits à effet de levier tels que les CFDs peuvent vite devenir un cauchemar pour un particulier non formé. Sans parler des options binaires, tout simplement bonnes à jeter de part leur mode de fonctionnement largement en défaveur du Trader…

CFD-risque-limite

Dans le sillage de la Loi Sapin II, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a ainsi interdit la mise en avant publicitaire de ces produits financiers hautement spéculatifs. Les intermédiaires financiers les plus sérieux, ProRealTime en tête, ont également réagi en lançant un nouveau produit, beaucoup plus adapté aux particuliers : le CFD à risque limité.

Qu’est-ce qu’un CFD à risque limité ?

Le CFD (Contract For Difference) est un produit dérivé dont les variations répliquent les variations d’un deuxième actif financier appelé sous-jacent et qui peut être une action, un indice, ou encore une matière première. Dans sa version classique, ce produit permet au Trader d’ouvrir une position à crédit grâce à l’effet de levier : une capacité d’investissement supplémentaire mise à sa disposition.

Or, en cas de mouvement violent et défavorable des cours, le Trader peut vite se retrouver avec de fortes pertes (voire avec un solde négatif qu’il devra rembourser) s’il n’a pas mis en place des règles de sécurité suffisamment contraignantes.

Dans sa nouvelle version à risque limité, le CFD propose désormais un effet de levier plus raisonnable, avec une perte potentielle connue d’avance par le Trader lors de son entrée en position. Le risque Overnight (décalage des cours d’une séance à l’autre) et le risque de slippage (mauvaise exécution de l’ordre) disparaissent également grâce à la systématisation de l’ordre stop garanti.

Voici donc comme promis 3 (très) bonnes raisons de passer aux CFDs à risque limité.

1. Ne pas te retrouver endetté ! 

Quelle que soit l’attention accordée à ton compte de Trading, grâce au compte CFD à risque limité, tu ne risques plus de perdre plus que l’argent déposé sur le compte de ton intermédiaire financier. Et ce y compris si tu conserves tes positions d’une séance à l’autre et que le marché décroche violemment pendant la nuit (Tu vas enfin pouvoir dormir tranquille…).

2. Mettre en place un meilleur Money Management  

En Trading, le plus dur n’est pas de connaître les règles, mais de les respecter. Ce type de compte t’oblige à respecter des règles de gestion du risque (Money Management) et t’indique avant chaque prise de position ton risque maximal. Une fois ton stop positionné, tu ne peux plus l’éloigner, ce qui est un des principes clefs du Trading. Tu peux en revanche le rapprocher autant que souhaité afin de garantir une partie de tes gains ou de réduire ta perte maximale potentielle.

3. Proposé par le meilleur courtier 2017

Enfin (j’ai gardé le meilleur pour la fin), ce type de compte est proposé par l’intermédiaire élu meilleur broker de l’année 2017 : ProRealTime CFD, avec lequel tu peux trader une très large gamme d’actif, avec des stops garantis mais sans augmentation du spread, qui reste bon marché (1 point sur les indices CAC40 ou DAX30 par exemple) !

PS : Si tu trades déjà avec ProRealTime CFD, il te suffit de contacter le service client pour demander une migration vers le compte à risque limité.