Avec un rendement réel moyen de 6,6% par an pour les actions françaises entre 1988 et 2013 (source AMF), l’investissement en actions reste à ce jour le plus lucratif. Et pourtant, faute de transparence et de pédagogie sur ce sujet, de nombreux particuliers ne profitent pas des opportunités présentes sur les marchés boursiers.

Pc_Cartelle_003

Vous découvrirez dans cet article 3 types de placements grâce auxquels vous pourrez accéder au marché des actions.

Le Plan d’Epargne en Actions (PEA) ou PEA-PME

Avec une fiscalité avantageuse au terme de la cinquième année anniversaire (aucune imposition des gains nets ni des revenus liés aux dividendes), le Plan d’Epargne en Actions permet d’investir jusqu’à 150 000€ (75 000€ pour le PEA-PME) en actions européennes, trackers et fonds éligibles.

Tout à fait pertinent pour profiter des marchés boursiers, le PEA n’offre cependant qu’un accès limité à certains supports d’investissement. Pour les investisseurs à la recherche d’un choix plus étendu, il faut alors se tourner vers le Compte-Titres.

Le Compte-Titres

Contrairement au PEA, le Compte-Titres vous permet d’investir sur un plus grand nombre de supports : actions, obligations, SICAV, FCP, Trackers et produits dérivés. Cette plus grande souplesse est cependant contrebalancée par une fiscalité plus lourde, avec une imposition dès le premier euro. Vos fonds restent disponibles en toutes circonstances et sans plafond.

Qu’il s’agisse du PEA ou du Compte-Titres, ces deux placements comportent des risques de pertes en capital et ne proposent pas d’investir tout ou partie de son capital en fonds euro à capital garanti. Cette option est cependant proposée par le support suivant : l’Assurance-Vie.

L’Assurance-Vie

Si l’Assurance-Vie ne permet pas d’investir directement sur le marché actions, elle offre un accès à un grand nombre de fonds quelle que soit leur origine géographique. Comme pour le PEA, ce support offre un avantage fiscal croissant avec le temps et échappe notamment aux droits de succession en cas de transmission. L’accès aux fonds permet notamment de déléguer tout ou partie de la gestion de votre épargne et d’obtenir par conséquent une meilleure diversification de votre portefeuille.