fbpx

Acheter des contrats à terme sur le marché des changes

//Acheter des contrats à terme sur le marché des changes

Acheter des contrats à terme sur le marché des changes

Si aujourd’hui la totalité des trésoriers d’entreprises connaissent le fonctionnement du marché des changes, certains n’en maîtrisent pas encore toutes les subtilités et se privent malheureusement des nombreuses opportunités offertes par les contrats à terme sur taux de change. Pourtant, quelle que soit la taille de l’entreprise, le marché à terme présente bien des avantages. Il est cependant nécessaire de connaître les risques et d’acquérir des méthodes afin d’être en capacité de profiter pleinement de ses opportunités.

contrat-terme-devises

 

Se couvrir contre le risque de change grâce aux contrats à terme

Commençons par quelques rappels rapides. En achetant un contrat à terme, le trésorier d’entreprise verrouille le taux de change auquel sera effectuée la conversion de ses devises. Le contrat à terme agit donc à la manière d’une assurance. Par cette décision, le trésorier perd certes la possibilité de bénéficier d’un mouvement de cours favorable sur le marché des devises, mais il se prémunie surtout contre une évolution défavorable qui lui serait coûteuse, et c’est bien là l’essentiel. Le Trésorier d’entreprise n’achète pas des contrats à terme dans une logique spéculative mais bien dans une logique comptable afin d’améliorer sa gestion des risques de change.

SITUATIONBESOIN DE COUVERTURE
Entreprise européenne IMPORTATRICE
(paye ses fournisseurs internationaux en devises étrangères)
Achat de devises étrangères
Entreprise européenne EXPORTATRICE
(reçoit des devises étrangères de la part de ses clients internationaux) 
Vente de devises étrangères

 

Le cours du contrat à terme se définit par rapport au marché au comptant (cours immédiatement disponible pour la conversion, aussi appelé Taux spot), et aux taux de prêt et d’emprunt des devises concernées sur les différentes échéances du contrat. Grâce à l’ensemble de ces données de marché, la banque reconstitue alors un cours à terme qu’elle propose au trésorier d’entreprise. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le taux de change à terme ne correspond donc pas à une anticipation de ce que sera le cours comptant à la date d’échéance du contrat. Vous savez désormais que le taux à terme se déduit directement des informations déjà présentes dans le marché.

La différence entre taux à terme et taux spot est appelée « points de terme ». Lorsque le taux à terme est supérieur au taux spot on parle de points de report. A l’inverse, lorsque le taux à terme est inférieur au taux spot on parle de points de déport. En fait, ces points à terme dépendent directement des taux d’intérêt des zones monétaires concernées et de la durée du contrat à terme. Si le taux de la devise vendue est supérieur au taux de la devise achetée, le cours à terme sera supérieur au taux spot, et nous serons dans une situation de report. A l’inverse, si le taux de la devise vendue est inférieur au taux de la devise achetée, le cours à terme sera inférieur au taux spot, et nous serons dans une situation de déport.

TAUX D’INTÉRÊT DES DEVISESCOURS EUR/USDPOINTS DE TERME
Plus élevé en EuropeTaux spot INFÉRIEUR à Taux à termePoints de report
Plus élevé aux Etats-UnisTaux spot SUPÉRIEUR à Taux à termePoints de déport

 

Quelles sont les entreprises concernées par l’achat de contrats à terme ?

Comme nous l’avons vu au début de cet article, les entreprises ont recours aux contrats à terme afin de se prémunir du risque de change, mais toutes les entreprises n’ont pas besoin de mettre en place une stratégie de couverture du risque de change. Voyons donc quelles sont les 3 principales caractéristiques des entreprises susceptibles de profiter pleinement des avantages d’une stratégie de couverture des risques de change.

Tout d’abord, la part du chiffre daffaires réalisé à linternational permet d’obtenir une première indication. En effet, toutes choses égales par ailleurs, plus la proportion du chiffre d’affaires réalisé en devises étrangères sera élevée, plus l’entreprise sera exposée au risque de change, et plus elle aura intérêt à s’intéresser à cette problématique.

De même, le niveau des marges de l’entreprise joue un rôle considérable dans la gestion du risque de change. Ainsi, une entreprise qui commercialiserait des fruits secs (avec une très faible marge donc), pourrait se retrouver à vendre ses produits à perte en cas dévolution défavorable de son taux de change. A l’inverse une entreprise disposant de marges plus importantes aura une meilleure résilience face aux fluctuations du marché des changes et pourra choisir une stratégie de couverture plus souple, en laissant évoluer le marché en toute sérénité pour saisir les meilleurs taux de change offerts par lactualité.

Enfin, la volatilité du taux de change concerné est également un facteur clef. En effet, plus la volatilité sera élevée plus l’entreprise sera exposée au risque de change. Attention toutefois, certaines paires de devises peu volatiles connaissent parfois de violents décalages aux effets dévastateurs pour les entreprises non couvertes. Ce fût le cas par exemple avec la paire EUR/CHF, qui après avoir passé 4 ans au niveau des 1,20, s’est soudainement effondrée de près de 20% suite à l’abolition du cours plancher par la Banque Nationale Suisse le 15 janvier 2015.

Si au moins un de ces critères concerne votre entreprise, vous avez tout intérêt à mettre en place une stratégie de couverture pour vous prémunir du risque de change, et les contrats à terme peuvent vous offrir la meilleure solution. Si vous avez besoin d’être accompagné, vous pouvez faire appel à un Trésorier Devises à la Demande, un trésorier compétent et expérimenté, disponible selon vos besoins, qui pourra vous former à votre rythme et vous accompagner dans la mise en place d’une politique de change adaptée à votre entreprise.

Quand acheter des contrats à terme sur taux de change ?

En fonction de la situation dans laquelle se trouve votre entreprise et des taux de change proposés par le marché, plusieurs stratégies de couverture sont à votre disposition : intervention sur le marché au comptant, intervention sur le marché à terme, ou intervention simultanée sur les deux marchés.

Imaginons la situation suivante, votre entreprise doit effectuer un paiement international dans 3 mois et vous souhaitez vous prémunir du risque de change dès aujourd’hui. Une première solution consisterait à acheter 100 000$ dès aujourd’hui afin de les utiliser dans 3 mois. Or cette première option n’a que peu d’intérêt car elle vous oblige à immobiliser inutilement votre trésorerie pour une durée de 3 mois. Dans cette situation, le recours au contrat à terme vous permet de libérer votre trésorerie tout en sécurisant dès maintenant l’opération qui aura lieu dans 3 mois.

Au-delà de vos besoins de trésorerie, les points de terme évoqués plus tôt auront également une influence sur vos opérations de couverture. Lorsque vous attendrez un paiement dans une devise étrangère, vous profiterez d’une situation de report sur le marché à terme. A l’inverse, lorsque vous devrez effectuer un paiement dans une devise étrangère, vous profiterez d’une situation de déport sur le marché à terme. En fonction du différentiel de taux observé entre zones monétaire et du sens de conversion de la devise, les points de terme auront donc un impact favorable ou défavorable sur vos opérations de trésorerie. A vous d’opter pour les contrats à terme lorsque les points de terme vous sont favorables, et de privilégier le marché spot lorsque les points à terme vous sont défavorables.

SITUATIONPOINTS DE TERMETYPE DE COUVERTURE
Entreprise IMPORTATRICE (paye ses fournisseurs internationaux en devises étrangères)DéportA Terme
Report Au Comptant 
Entreprise EXPORTATRICE
(reçoit des devises étrangères de la part de ses clients internationaux)
Déport Au Comptant 
ReportA Terme

 

De façon plus générale, les contrats à terme vous permettent d’ajuster votre stratégie de couverture du risque de change en fonction de votre échéancier opérationnel (et non linverse !). En cas de mauvaise planification ou d’aléas, et si votre établissement financier vous le permet, vous pourrez   demander la prorogation d’un contrat pour en repousser l’échéance, ou demander sa levée pour y mettre fin de façon anticipée, une restructuration des taux de vos contrats, une réduction des dépôts de garantie ou appel de marge, … Attention, toutes ces caractéristiques ne sont cependant pas obligatoires (ou peuvent avoir un coût facturé non négligeable) et dépendent des conditions générales d’utilisation et de vente de votre intermédiaire financier. Mieux vaut donc être accompagné par un courtier conseil en taux de change qui vous aidera à faire le bon choix dans la jungle des prestataires de services de change.

Petite astuce : Lors d’un paiement international en devise, prélevez une partie sur votre contrat à terme et une partie sur le comptant si ce dernier est meilleur afin d’améliorer le taux prévisionnel de votre paiement.

Si la négociation de vos commissions et de vos marges bancaires lors de l’achat de contrats à terme est un élément essentiel pour une bonne gestion du risque de change, les considérations techniques de ces services de couvertures le sont autant. Pour vous accompagner dans votre démarche globale de gestion des risques de change, adjoignez-vous un outil de pilotage de visualisation intuitif, sécurisé, agile et collaboratif. De nouveaux outils permettent aujourd’hui d’optimiser l’achat de vos contrats à terme et le suivi de vos opérations de change. Fidèle compagnon des trésoriers d’entreprises lors des dernières décennies, le fichier Excel et ses coquilles parfois irréparables laissent aujourd’hui la place à des solutions SAAS plus modernes, personnalisables et intuitives à découvrir en accès Freemium sur Yseulis.fr


By |2017-07-18T18:54:00+00:00juillet 18th, 2017|Categories: Yseulis|Tags: , , , |0 Comments

About the Author:

Leave A Comment