Pour chaque produit listé sur une place financière, l’opérateur financier réunit les demandes des investisseurs au sein d’une interface : le Carnet d’ordres. Cette interface permet de confronter l’offre à la demande afin de déterminer le prix auquel s’effectuera la prochaine transaction entre un acheteur et un vendeur.

Cotations

Fonctionnement du carnet d’ordres

Pour qu’il y ait une transaction entre acheteurs et vendeurs, il faut que ces derniers soient en accord sur le prix et la quantité à échanger. Ainsi, la cotation d’un actif correspond tout simplement au prix auquel s’est effectuée la dernière transaction.

Le Carnet d’ordres se présente généralement sous la forme d’un tableau à deux colonnes dans lequel sont classées par ordre d’intérêt (puis d’heure d’arrivée) les demandes de vente et d’achat. La colonne de gauche correspond généralement aux demandes d’achat. La colonne de droite recense quant à elle les offres de vente. Pour chaque niveau de prix sont ainsi spécifiés le nombre d’ordres en présence et la quantité désirée.

Carnet d'ordres

Le meilleur prix proposé par les acheteurs aux vendeurs (le plus élevé) est appelé : Bid. Le meilleur prix proposé par les vendeurs aux acheteurs (le plus faible) est appelé : Ask. Cette différence entre le Bid et le Ask est appelée Spread.

Placer un ordre et prendre position sur le marché

Si un investisseur souhaite acheter ou vendre sans attendre un actif, ce dernier utilisera un ordre au marché. Un investisseur souhaitant acheter un actif au marché devra donc payer le prix proposé par le meilleur vendeur (Ask). Symétriquement, un investisseur souhaitant vendre un actif au marché devra quant à lui accepter le meilleur prix proposé par les acheteurs (Bid).

Si l’investisseur souhaite faire preuve de davantage de patience, ce dernier peut faire appel à un ordre limite. Ce dernier sera alors positionné en attente dans la colonne correspondant à sa nature (achat ou vente) jusqu’à ce qu’un investisseur de nature opposée accepte le prix proposé. D’autres types d’ordres spécialement dédiés au Trading existent également tels que les ordres à seuils de déclenchement ou à plage de déclenchement, mais ces derniers n’ont que peu d’intérêt dans une approche d’investissement de long terme.

Afin d’optimiser ses points d’entrée et de sortie, il est conseillé de privilégier les ordres limites aux ordres au marché. En effet, votre patience vous permettra d’éviter de subir le surcoût lié au spread. Attention, les ordres limites présentent également un risque de non-exécution puisque les prix peuvent ne pas atteindre votre prix limite !

Prix d’ouverture et de fermeture (Fixing)

Lors de l’ouverture et de la fermeture du marché, l’opérateur financier doit déterminer le premier et le dernier prix de cotation de la séance boursière. Pour cela, les ordres des investisseurs sont accumulés dans les périodes de pré-ouverture (7h15 – 9h00) et de pré-clôture du marché (17h30 – 17h35). Le prix permettant d’échanger la plus grande quantité d’actifs est ensuite retenu comme cours d’ouverture ou de fermeture du marché.

Dans le cas de la fermeture du marché, les cours limités égaux au prix de clôture sont exécutés entre 17h35 et 17h40 si une contrepartie existe. Suite à cette négociation au dernier cours, le marché ferme jusqu’à la prochaine séance.