L’effet de levier est une capacité d’investissement supplémentaire mise à votre disposition par votre intermédiaire financier. Sans effet de levier (au comptant), la valeur financière de vos positions ne peut pas dépasser le solde de votre compte.

En revanche, si votre intermédiaire vous offre la possibilité d’utiliser un effet de levier, vous pouvez choisir d’investir à crédit et d’ouvrir des positions d’un montant supérieur à l’argent présent sur votre compte.

Connaître l’effet de levier maximal autorisé

Pour connaître l’effet de levier proposé par votre intermédiaire financier, vous devez consulter les informations du produit financier qui vous intéresse afin de connaître le taux de couverture requis par actif financier.

La couverture correspond à la somme que votre intermédiaire vous demande d’immobiliser pour couvrir le risque de vos positions ouvertes. Elle est généralement exprimée au-travers du taux de couverture. Un taux de couverture de 2% indique que 2% de la valeur financière des positions ouvertes devra être alloué à la couverture du risque (immobilisé sur votre compte).

Vous retrouver l’effet de levier maximal autorisé par votre intermédiaire en calculant l’inverse du taux de couverture. Un taux de couverture de 2% correspond à un effet de levier de 50 (1/2%).

Les Fonds disponibles quant à eux correspondent tout simplement à l’argent présent sur votre compte et n’étant pas utilisé pour couvrir le risque de vos positions ouvertes. La valeur de votre compte sera donc toujours égale à la somme de votre couverture et de vos fonds disponibles.

Vous pouvez à tout moment calculer l’effet de levier implicite utilisé par vos positions en divisant la valeur financière totale de vos positions par la valeur de votre compte.

Des pertes supérieures à vos dépôts ?

Si vous choisissez d’utiliser l’effet de levier, vous devez comprendre que cela peut impliquer des pertes supérieures à votre capital dans certaines situations de marché. En effet, l’augmentation de vos tailles de position grâce à l’effet de levier vous permet certes de multiplier vos gains potentiels, mais il en va de même pour vos pertes potentielles. 

Lorsque vous n’avez plus de fonds disponibles, vous ne pouvez pas ouvrir de positions financières supplémentaires. Vous pouvez choisir dans cette situation d’alimenter votre compte afin d’augmenter vos fonds disponibles, ou de fermer une partie de vos positions afin de diminuer votre besoin en couverture.

Si vos positions ouvertes évoluent dans la mauvaises direction, vous pouvez vous retrouver avec une couverture requise supérieure à l’argent présent sur votre compte et des fonds disponibles négatifs. Cette situation génère alors un « appel de marge » de la part de votre intermédiaire financier qui vous demandera soit d’ajouter des fonds soit de liquider une partie de vos positions. Si votre situation n’est pas rétablie rapidement, votre intermédiaire pourra choisir de clôturer lui-même tout ou partie de vos positions.

En cas de mouvement violent (gap notamment), il est possible que votre intermédiaire ne soit pas dans la capacité de clôturer votre position, vous pouvez alors vous retrouver avec un solde de compte négatif. Dans ces conditions, vous devrez rembourser votre intermédiaire financier.

Afin de gérer au mieux votre exposition au risque et de ne pas vous retrouver avec un solde négatif lors de l’utilisation de l’effet de levier, consultez notre article dédié à l’utilisation des Stops Loss.

Les intérêts de l’effet de levier

Avantage non négligeable, une utilisation appropriée de l’effet de levier permet de ne pas immobiliser la totalité de son capital sur votre compte de Trading et de placer par exemple la part restante sur un compte rémunéré. Ne pas déposer la totalité de vos capitaux dédié au Trading sur votre compte peut également faire partie de vos règles de gestion du risque.

Enfin, l’effet de levier reste principalement utile pour adapter sa prise de risque à la volatilité du marché tradé. Ajuster l’effet de levier permet ici de travailler sur un périmètre de risque constant quelle que soit la volatilité du marché. Sur un marché peu volatile, le Trader peut choisir d’augmenter artificiellement ses tailles de position grâce à l’effet de levier afin d’exploiter des variations de faible amplitude. A l’inverse, en cas de forte volatilité, le Trader choisira de diminuer l’effet de levier employé afin de diminuer son exposition au marché.