Le monde des placements financiers a toujours été régi par la relation entre risque et rendement. En effet, afin d’accepter une prise de risque supérieure, les investisseurs demandent en compensation une augmentation du rendement.

CAPM

La Théorie Moderne du Portefeuille

Comme nous avons pu le voir dans notre article Comment apprivoiser le risque ? : le risque total peut se répartir entre risque systématique et risque spécifique. De plus, la Théorie Moderne du Portefeuille nous enseigne que la rémunération exigée par les investisseurs est uniquement liée au risque systématique puisque le risque spécifique peut être éliminé par la diversification.

Qu’est-ce que le CAPM ?

Le Modèle d’Evaluation des Actifs Financiers (Capital Asset Pricing Model ou CAPM) permet de mesurer la rentabilité exigée par un investisseur en proposant une nouvelle approche de la mesure du risque d’un actif. Ce dernier met en effet de côté le risque spécifique propre à l’action pour se concentrer sur le risque systématique lié à l’évolution générale du marché.

D’après ce modèle, la rentabilité exigée par un investisseur sera donc égale au taux de l’argent sans risque majoré d’une prime de risque proportionnelle au coefficient Bêta.

Mathématiquement, cela se traduit par :

Re = Rf + β (Rm – Rf)

où Re = rentabilité exigée, Rf = taux sans risque, β le coefficient de volatilité du titre par rapport au marché et Rm = rentabilité exigée pour le marché dans son ensemble.