Dans l’imaginaire populaire le Trader ne dort jamais. Les yeux rivés sur ses multiples écrans il saisit son café d’une main sans le regarder pour ne louper aucune opportunité de Trading. Ce cliché est pourtant loin de correspondre à la réalité et ce même pour les Traders professionnels.

Trading Chronophage

Pour prendre de bonnes décisions il est nécessaire d’avoir l’esprit clair et donc reposé. Un Trader à plein temps a donc tout intérêt à se ménager des pauses pour exercer son activité dans des conditions physiques et psychologiques optimales.

De plus il n’existe pas un seul et même unique profil de Trader. Chacun trade en réalité à son rythme et selon ses propres méthodes. Selon la stratégie et le marché sur lequel est exercée l’activité, l’investissement en temps est fortement variable. De plus, deux Traders investis sur le même secteur peuvent effectivement avoir une approche totalement différente et donc trader selon un rythme totalement différencié.

Du Scalper au Swing-Trader

Le scalper, qui multiplie les prises de position de très courte durée représente certainement le profil de Trader qui consacre le plus de temps à son activité. Le faible potentiel de gains de chaque opération nécessite en effet de cumuler un grand nombre de trades gagnants pour espérer générer du bénéfice. Toutefois certains scalpers limitent leurs interventions à certains créneaux horaires propices. Au-delà du côté addictif de ce type de trading il est donc possible de se discipliner pour encadrer strictement le temps qui lui est consacré.

C’est tout aussi valable pour les day-Traders qui peuvent avoir une approche sensiblement similaire à celle des scalpers. C’est par exemple le cas des day-traders à temps-partiel, notamment ceux qui ont une activité professionnelle autre que le Trading et donc des contraintes horaires. Un day-trader peut ainsi par exemple consacrer une demi-heure d’analyse matinale pour ses prises de position et une courte période de liquidation et d’analyse en soirée.

Les swing-Traders, prenant des positions allant de quelques jours à plusieurs semaines, consacrent généralement un temps réduit à leur analyse. Une vérification quotidienne et l’utilisation d’alertes par SMS suffisent par exemple généralement au suivi de leurs investissements.

Time is money

Dans tous les cas il ne faut pas oublier que “le temps c’est de l’argent”. Sans sacrifier à l’efficacité par manque de temps il est ainsi possible d’économiser du temps en se consacrant essentiellement à ce qui est important et en incluant de la discipline dans son planning de trading. L’automatisation ou la semi-automatisation peuvent ainsi se révéler de précieuses aides. Définir un stop loss et un take profit permettent par exemple de s’épargner de devoir surveiller les cours en permanence.

On peut aussi “gagner du temps” en utilisant des outils comme le scanner de reconnaissance graphique. Ce type d’outil ne remplacera jamais un cerveau humain, mais il peut toutefois épargner une partie de son temps d’utilisation !