Contrairement aux idées reçues, votre parc immobilier et votre parc automobile ne sont pas les seuls biens pour lesquels vous pouvez recourir au Leasing opérationnel. D’autres biens moins conventionnels ou de plus faible valeur peuvent également faire l’objet d’une opération de leasing opérationnel, mais dans ce cas, mieux vaut opter pour une solution sur-mesure !

Choisir le sur-mesure, valoriser l’expertise du loueur

De nombreuses entreprises cherchent à transformer leurs CAPEX en OPEX grâce au Leasing opérationnel, mais les offres classiques n’offrent en général que peu de flexibilité. Auprès des loueurs généralistes, les biens non-conventionnels sont souvent exclus faute d’expertise interne suffisante, et la plupart des biens d’une valeur inférieure à 5000$ (épargnés par la norme IFRS 16 Leases) ne sont tout simplement pas proposés. Pour être en capacité de financer l’ensemble de vos équipements dans les meilleures conditions, vous devez donc vous orienter vers un loueur spécialisé.

Grâce à son expertise, le loueur spécialisé est en mesure de vous proposer une offre entièrement adaptée à vos besoins. Il vous suit également dans le financement d’opérations plus complexes dans lesquelles un crédit-bailleur bancaire ne s’aventurerait pas.

La leasing opérationnel

La leasing opérationnel est une location dont la durée (de 24 à 72 mois) reste inférieure à la durée de vie de l’équipement loué. Contrairement au crédit-bail bancaire, le rachat optionnel en fin d’opération s’effectue à la valeur de marché de l’actif (et non à sa valeur résiduelle comptable comme c’est le cas pour un crédit-bail). Les échéances locatives sont donc en général plus attrayantes pour le locataire. Au terme d’un contrat de location opérationnel, le locataire peut poursuivre la location, renouveler ses équipements, les restituer ou les acheter à leur valeur de marché.

Pour comprendre tout l’intérêt du leasing opérationnel, consultez notre publication Accélérer ses projets d’investissement sans dépasser son budget.