Art de gérer et de préserver son capital, le Money Management constitue la pierre de touche de toute activité de Trading. Cette arme redoutable, souvent méconnue des Traders néophytes, fait pourtant la différence entre Traders gagnants et perdants. 

money-management-trading

Travailler sur un compte à risque limité

La plupart des Traders amateurs ouvrent leurs positions sur des comptes CFDs classiques. En raison de l’important effet de levier proposé sur ces produits, ces derniers peuvent se retrouver exposés à des pertes supérieures à leur capital en cas de mouvement violent du marché. Si tu n’es pas un professionnel, tu dois donc être très prudent sur l’utilisation de ces produits spéculatifs et privilégier la version CFDs à risque limité. Les tarifs et produits proposés sont les mêmes, mais le risque de finir endetté est supprimé. Ce qui n’est pas négligeable !

Toujours positionner un ordre Stop

D’un point de vue tant statistique que psychologique, il est primordial pour un Trader de connaître avec précision le risque qu’il accepte de prendre lors de l’ouverture d’une position.

L’ordre stop permet de déterminer à l’avance la perte maximale à laquelle le Trader s’expose si le marché évolue en sa défaveur. Il s’agit d’un ordre à seuil de déclenchement de sens inverse et de taille égale à la position ouverte. Lorsque le niveau défini par le Trader est atteint, la position est fermée de façon automatique par son intermédiaire financier, et la perte est enregistrée.

Plusieurs types de stops peuvent être utilisés. Le stop suiveur se rapproche du point d’entrée au fur et à mesure que les prix évolueront en faveur du trader, limitant peu à peu l’exposition au marché. Le stop garanti permet quant à lui d’assurer le niveau de clôture de la position quel que soit la violence du mouvement (sur un compte CFD à risque limité, tous tes stops sont garantis).

Utiliser des règles simples que tu respecteras

Inutile de se perdre dans des recherches complexes pour être efficace. Quelques règles simples suivies avec rigueur suffisent pour améliorer considérablement tes performances. En effet, il ne faut pas confondre situation de risque et situation d’incertitude. Dans un environnement aussi complexe que les marchés financiers, il n’est pas possible de prendre en compte tous les paramètres. L’application de modèles trop complexes de mesure du risque peu donc s’avérer contre productive. Je te suggère à ce sujet de regarder la vidéo ci-dessous, et si tu souhaites aller plus loin, l’excellent livre The Black Swan.

Evaluer l’efficacité d’un système de Trading

4 aspects sont pris en compte dans un système de gestion du risque : la perte maximale, le taux de réussite, la perte moyenne et le gain moyen. Probabilité et profitabilité sont deux concepts qu’il te faut donc distinguer clairement.

NB : Un système de Trading ayant un taux de réussite de 99% pourra très bien ne pas être profitable sur le long terme si sa perte moyenne est 200 fois supérieure à son gain moyen…

Popularisée en 1656 par Christiaan Huygens dans son Traité du hasard sous le nom de « valeur de la chance », l’espérance mathématique, notée E(X), correspond au résultat moyen attendu si l’on répète un grand nombre de fois une expérience aléatoire (ici un trade). Elle se calcule grâce à la probabilité de réussir un trade (p), à la probabilité de manquer un trade (q = 1-p), au gain moyen (G) et à la perte moyenne (P).

E(X) = p x G + q x P

Un système gagnant se traduira par une espérance mathématique positive. Inversement, un système perdant se traduira par une espérance mathématique négative.

Le rendement obtenu sur une opération doit toujours être considéré à la lumière du risque pris pour l’obtenir. Le couple rendement/risque est au cœur des problématiques financières liées à l’investissement et au Trading. Un investisseur cherche toujours à maximiser le rendement pour un niveau de risque donné.

Règles de gestion du risque

Le capital constitue le premier outil de travail du Trader. Il doit donc mettre en place un système permettant de préserver votre capital et de réduire le risque de faillite. Pour cela il peut choisir de limiter : le risque pris sur une position, le nombre de trades perdants consécutifs ou le niveau de perte maximal toléré sur une journée, une semaine, un mois… Ces limites dépendront bien évidemment de son capital, de son horizon de Trading et de son niveau d’appétence pour le risque.

Apprivoiser le risque fait partie du quotidien du Trader. En raison du rôle prépondérant tenu par la psychologie dans le Trading, tu dois impérativement définir un système de Money Management précis et adapté à ton profil d’investisseur. Le suivi d’indicateurs tels que le Maximum Drawdown ou le Profit Factor te permettra d’évaluer tes performances.