Tout au long de sa vie, une entreprise se doit d’investir pour développer son activité. Pour cela, elle peut utiliser le cash disponible issu de son activité, mais lorsque l’entreprise vient tout juste d’être créée ce dernier peut ne pas être suffisant.

Obligation

Dans ce cas là, elle peut émettre des actions ou bien emprunter. Pour emprunter, l’entreprise dispose de deux solutions, la première consiste à contracter un emprunt auprès d’une ou plusieurs banques et la deuxième consiste à faire appel aux épargnants en émettant des obligations.

Un peu d’histoire

L’émission d’obligations est un phénomène ancien qui trouve ses origines dans la Renaissance. Elle a concerné dans un premier temps les Etats et non les entreprises privées. Les premières obligations furent émises par Amsterdam en 1517 et d’autres pays suivirent. En France, Henri II lança en 1955, sur la place financière lyonnaise, une émission obligataire de 2 millions d’écus sur 11 années rémunérés 11%. Le but de cette émission était de faire face à l’endettement public colossal. Ce système de financement s’est ensuite répandu et a peu à peu séduit les entreprises privées. Canal principal de financement pour les entreprises, il a longtemps dominé les bourses de valeurs, avant de céder sa place aux émissions d’actions durant le XX siècle.

Quels sont les acteurs du marché obligataire ?

Les obligations peuvent être émises par plusieurs acteurs économiques. Il y a tout d’abord les Etats qui peuvent émettre de la dette dans leur devise mais également dans une devise étrangère. On parlera ainsi d’obligation d’Etat. Il y ensuite les entreprises publiques ou privées qui font appel aux épargnants pour se financer. Là encore, une entreprise française peut par exemple choisir d’émettre des obligations en dollar afin de financer son développement aux Etats-Unis.

Les investisseurs quant à eux sont plus nombreux. En plus des acteurs nommés ci-dessus, d’autres peuvent choisirent d’investir dans des obligations. Les hedge-funds, les fonds d’assurances, les banques, les investisseurs individuels via des OPCVM ou des contrats d’assurance-vie.

Comment une obligation fonctionne-t-elle ?

Une obligation est un acte de créance, c’est-à-dire une dette. Lorsqu’une entreprise ou un Etat émettent une obligation qui est achetée par un investisseur quelconque, l’émetteur de l’obligation s’engage à rembourser à échéance le montant de l’obligation et à reverser périodiquement ou bien à échéance les intérêts. Lors de l’émission obligataire, tous les détails sont alors fixés : le montant nominal, l’échéancier des flux financiers, leur mode de calcul, la durée.

Tout au long de la vie de l’obligation, si l’émetteur reste le même, le détenteur peut changer plusieurs fois. L’investisseur peut en effet choisir de vendre l’obligation à un autre investisseur. Cependant, la valeur d’un euro aujourd’hui n’a pas la même valeur que celui d’hier ni de demain. Lorsqu’il s’agit de vendre une obligation avant son échéance, il faudra donc recalculer son prix actualisé !