Capture d’écran 2014-07-06 à 18.11.18

Lancé en 1987, le Marché des Options Négociables de Paris (MONEP), aujourd’hui intégré au Nyse Liffe, permet aux investisseurs de se couvrir contre tout type de risque sur un très grand nombre d’actifs, c’est également l’un des terrains de « jeu » privilégié de la plupart des traders expérimentés.

Qu’est-ce qu’une option ?

Une option donne le droit d’acheter ou de vendre un sous-jacent à un prix déterminé à l’avance (le prix d’exercice) à une date donnée ou au cours d’une certaine période. Le sous-jacent est l’actif support du contrat. Il peut être un actif physique (matières premières ou agricoles), un instrument financier (actions, obligations, taux d’intérêt, cours de change) ou encore un indice boursier ou climatique.

Une option d’achat est appelée call. Une option de vente est appelée put. Si l’option peut uniquement s’exercer à une date donnée, on parle d’option européenne. Au contraire, si l’option peut s’exercer au cours d’une période donnée, on parle d’option américaine.

Prime et valeur d’une option

La valeur d’une option est la somme de deux éléments : la valeur intrinsèque et la valeur temps.

La valeur intrinsèque est la différence – si elle est positive – entre le cours du sous- jacent et le prix d’exercice de l’option. Par définition, la valeur intrinsèque n’est jamais négative.

La valeur temps correspond à la probabilité que d’ici l’échéance, l’évolution du prix du sous-jacent entraîne un accroissement de la valeur intrinsèque. A l’échéance, la valeur temps est nulle.

On appelle moneyness d’une option la relation observée entre le sous-jacent et le prix d’exerice.

Ainsi, pour une option d’achat (call), on dira qu’est elle :

# En dehors de la monnaie (out of the money), si le cours du sous-jacent est inférieur au prix d’exercice. Le détenteur de l’option ne l’exerce pas, si bien que la valeur intrinsèque est nulle.

# A la monnaie (at the money), si le cours du sous-jacent est égal au prix d’exercice. La valeur intrinsèque est nulle.

# Dans la monnaie (in the money), si le cours du sous-jacent est supérieur au prix d’exercice. Le détenteur de l’option peut réaliser un gain en exerçant l’option. La valeur intrinsèque est positive.

Les déterminants de la valeur d’une option

Plusieurs éléments déterminent la valeur d’une option. Il y en a six principaux :

# Le cours du sous-jacent : Plus le cours du sous-jacent est élevé, plus le call aura de la valeur et plus le put en perdra (et inversement en cas de baisse du cours).

# L’échéance : Plus la maturité est lointaine, plus les options sont chères. En effet, plus l’anticipation a le temps de se réaliser, plus il faudra payer cher le droit qui nous est accordé.

# Le prix d’exercice : Il est à déterminer avec précaution car la manière dont l’option va réagir aux anticipations dépendra de son positionnement par rapport au cours du sous-jacent. Pour un call, une option avec un prix d’exercice élevé est moins chère qu’une option à prix d’exercice faible (inversement pour les puts).

# Les taux d’intérêt : Acheter un call revient à acheter un titre et à le payer plus tard. Ainsi, plus le taux d’intérêt est élevé, plus le call sera cher. (inversement pour les puts).

# Les dividendes : Le porteur d’une option ne touche pas le dividende mais le cours du sous-jacent va baisser lors de son versement. Ainsi, plus les dividendes à détacher jusqu’à l’échéance sont importants, moins le call est cher (inversement pour un put).

# La volatilité : Plus la volatilité est importante, plus il y a de chances que l’option soit exercée. C’est pourquoi l’option est d’autant plus chère que la volatilité est importante.

L’option est un produit financier plus complexe que les produits « ordinaires » tels que les actions ou les obligations. Plusieurs modèles ont ainsi été développés afin de les valoriser correctement dont le modèle de Black-Scholes ou les modèles binomiaux.

Tout l’intérêt de ce produit financier réside dans l’utilisation – quasiment infinie – que l’on peut en faire. L’utilisation principale de l’option reste cependant de rémunérer le risque lié à un environnement incertain. Les grecques ou lettres grecques permettent notamment de gérer les différents risques.