Le marché ne représente pas l’état de l’économie

Imaginez qu’un champ de blé des plus classiques soit en vente au coeur de l’Aveyron. Imaginez maintenant qu’on y découvre soudainement un gisement de diamants d’une exceptionnelle pureté. Pensez-vous vraiment que le prix de vente du terrain resterait inchangé suite à l’arrivée d’une telle information ?

Certainement pas. Et pour cause, le marché n’attendrait pas la construction d’une mine et la commercialisation des diamants pour reconsidérer la valeur d’un tel emplacement. La seule perspective des bénéfices futurs suffirait à faire grimper le prix du terrain dès aujourd’hui.

Qu’un marché soit foncier, immobilier, ou financier, il est important de toujours garder à l’esprit que les prix ne représentent pas l’état actuel de l’économie, mais les anticipations des investisseurs.

Plus d'articles

La balance des paiements

Document de comptabilité nationale d’une importance cruciale, la balance des paiements est utilisée aussi bien par les gouvernements que par les banques centrales pour piloter

Lire plus »

FED : Colombes et Faucons

La Banque Centrale Américaine ou Federal Reverse (FED), fondée en 1913 et indépendante politiquement de l’Etat Fédéral, est conduite par le Président et les gouverneurs

Lire plus »

La Journée des 3 sorcières

Tous les troisièmes vendredis du mois, les marchés financiers connaissent une journée particulièrement technique et souvent volatile appelée la Journée des 3 sorcières. Cette séance

Lire plus »

Qu’est-ce qu’un Gap ?

L’anglicisme « gap » désigne un espace de cotation laissé vierge entre deux périodes. Ces discontinuités graphiques matérialisent l’absence de transaction entre acheteurs et vendeurs sur une fourchette de

Lire plus »

La volatilité de Parkinson

La mesure classique de la volatilité historique à l’aide de l’Ecart-Type tient uniquement compte des niveaux d’ouverture et de clôture de chaque période considérée, mais

Lire plus »