Une définition précise et complète du Trading


Le Trading consiste à acheter et vendre des produits financiers.

En anglais, le Trading désigne le commerce de produits et services au sens large, mais en français, ce terme désigne plus particulièrement le négoce de produits financiers. Faire du Trading, c’est donc acheter et vendre des produits sur les marchés financiers.

Les opérations d’achat et de vente de produits financiers sont qualifiées de trades (transactions), et la personne qui réalise ces opérations est qualifiée de Trader (opérateur de marché).

Dans l’imaginaire collectif, le Trader est forcément un spéculateur, c’est-à-dire quelqu’un qui va faire des paris sur l’évolution des prix dans le but de gagner de l’argent. Pourtant, dans la réalité, la grande majorité des Traders professionnels français ne sont pas des spéculateurs.

Il existe deux grandes catégories de Traders professionnels :

– les Traders pour compte propre qui spéculent sur les marchés et parient sur l’évolution des prix des produits financiers avec l’argent de leur entreprise dans le but de réaliser des plus-values ;

– les Traders de flux qui agissent comme de simples intermédiaires entre le marché et les clients de leur entreprise afin de leur proposer le meilleur prix possible pour une opération financière donnée (tout en minimisant l’ensemble des risques de la transaction).

En fonction de leurs conséquences sur le niveau d’exposition au risque, les opérations réalisées par les Traders professionnels peuvent être de trois natures :

  • les opérations d’investissement (augmentent l’exposition au risque)
  • les opérations d’arbitrage (laissent l’exposition au risque inchangée)
  • les opérations de couverture (réduisent l’exposition au risque)

Les opérations d’investissement ne représentent donc qu’une fraction de l’ensemble des opérations financières assurées au quotidien par les Traders professionnels. Et les opérations spéculatives consistant à faire des paris sur l’évolution des prix ne concernent pas tous les Traders, mais uniquement les Traders pour compte propre.

Voilà donc pour le panorama côté Traders professionnels, mais qu’en est-il des Traders indépendants ?

En tant que particulier, les opérations de couverture et d’arbitrage ne nous concernent pas vraiment. Elles sont surtout destinées aux entreprises souhaitant gérer ou réduire leur exposition aux risques : risque de taux si elles sont endettées à taux variables, risque de change si elles utilisent des devises étrangères…

Parmi les trois types d’opérations financières, il nous reste donc uniquement les opérations d’investissement. Et parmi ces opérations d’investissement financières, on distingue généralement l’investissement boursier et le Trading spéculatif.

L’investissement boursier consiste à financer une entreprise ou un État dans le but de capter une partie de la richesse créée par la croissance économique. 

Il s’agit par exemple d’acheter des actions (petites parts du capital des entreprises) ou des obligations (petites parts de dette), et de les détenir sur le long terme dans le but de capter une fraction de la richesse produite par l’entreprise ou l’État en question.

Le Trading spéculatif consiste quant à lui à faire des paris sur l’évolution des prix des produits financiers dans le but de réaliser de gagner de l’argent.

Il s’agit par exemple de miser sur la hausse ou la baisse d’un indice boursier ou d’une paire de devises afin de profiter d’un mouvement de prix pour gagner de l’argent à court terme si le pari s’avère correct.