External growth ou croissance externe, au coeur des opérations de M&A (définition)

External growth ou croissance externe, au coeur des opérations de M&A (définition)

Par définition, la croissance externe (external growth) aussi appelée croissance inorganique (inorganic growth) est le résultat de fusions ou de prises de contrôle dans les opérations de M&A. Elle permet aux entreprises d’accéder à de nouveaux marchés.  

 

Qu’est-ce qu’une croissance externe ?

La croissance externe intervient principalement à la suite d’opérations de fusions et d’acquisitions. Il peut s’agir de l’achat d’autres entreprises ou de l’ouverture de nouveaux emplacements. 

Elle s’oppose à la croissance interne, en anglais internal growth (ou croissance organique, organic growth) qui permet l’augmentation du chiffre d’affaires en augmentant la production et/ou les prix de vente. Elle est considérée comme une meilleure mesure de la performance d’une entreprise par rapport à la croissance externe. 

Toutefois, croissances externe et interne ne doivent pas être considérées comme opposées.

La croissance externe est un moyen plus rapide pour une entreprise de croître par rapport à la croissance interne. Les entreprises peuvent développer leurs activités, accélérer leur croissance, et accroître leur puissance financière avec leurs parts de marchés. Cela offre des avantages immédiats tels que les compétences et l’expertise supplémentaires du nouveau personnel et une plus grande probabilité d’obtenir des capitaux en cas de besoin. 

 

Quels objectifs pour une croissance externe ?

Les fusions et acquisitions (M&A) sont une première stratégie de croissance externe. Elles impliquent un échange de propriété entre les sociétés qui participent à la transaction. L’autre stratégie est celle des alliances stratégiques qui permettent aux entreprises de poursuivre leurs objectifs collectifs tout en restant des entités indépendantes. Les croissances externes permettent à une entreprise d’atteindre différents objectifs.

 

Elles peuvent permettre à une entreprise :

  • de pénétrer de nouveaux marchés,
  • d’accéder à une nouvelle technologie ou une nouvelle marque,
  • de diversifier un bien ou un service,
  • d’accroître l’efficacité des opérations commerciales,
  • d’accroître le pouvoir de marché.

     

Quels inconvénients pour une croissance externe ?

Une croissance externe peut être problématique. Par exemple, si une entreprise veut en acquérir une autre, il se peut qu’elle se heurte à la résistance de la direction ou de ses actionnaires. Il existe alors plusieurs inconvénients autour du processus de la croissance inorganique. Une gestion complémentaire est nécessaire à la suite de ce type de croissance. 

La direction de l’entreprise peut emprunter une direction imprévue et occasionner une nouvelle dette. De plus, la croissance inorganique pourrait ne pas complètement remédier à des problèmes internes. La mise en œuvre de la technologie ou l’intégration des nouveaux employés peut prendre du temps. 

Par ailleurs, les coûts initiaux importants et les défis de gestion liés aux acquisitions sont d’autres inconvénients. Enfin, une entreprise qui croît trop rapidement peut encourir des risques importants.

Article invité rédigé par Thomas GIOE

Checklist 2021 du Trader débutant