Les actions, ces petits morceaux d’entreprise

Imaginons une maison exclusivement constituée de briques. Chacune de ces briques constitue une petite partie de la maison, et l’ensemble de ces briques forme la maison toute entière.

Si notre maison est composée de 1 000 briques et que ces 1 000 briques vous appartiennent toutes, alors vous êtes l’unique propriétaire de la maison. En revanche, si vous ne détenez que 100 briques, les 900 briques restantes appartiennent alors à d’autres copropriétaires.

Sur les marchés financiers, les maisons de briques sont les sociétés, les briques sont les actions, et les propriétaires des briques sont les actionnaires. Les actions sont en effet de petits morceaux d’entreprise que les actionnaires peuvent acheter ou vendre sur un marché : la bourse.

Tout comme la valorisation de notre maison imaginaire correspond à la somme du prix de ses briques, la capitalisation d’une entreprise correspond à la somme du prix de ses actions.

Comme l’on pouvait également s’y attendre, plus vous possédez de briques d’une maison plus votre pouvoir de décision est grand et plus vous profitez des avantages de la maison. Pour les actionnaires d’une société, cela se traduit par un droit de vote et par un droit aux dividendes. Enfin, quel que soit son nombre d’actions dans l’entreprise, tout actionnaire bénéficie également d’un droit d’information.

Actions ordinaires VS actions de préférence

  • Les actions ordinaires sont les plus communes. Il s’agit des briques de base de votre maison. Elles constituent la majeure partie de l’édifice et chacune d’entre elles donne un droit de vote et un droit au dividende.
  • Les actions de préférence déséquilibrent quant à elles les avantages des actionnaires, soit en mettant l’accent sur la participation aux bénéfices (actions à dividende prioritaire), soit en offrant un avantage lors des prises de décisions (actions à droit de vote double). En cas de liquidation de la société, les détenteurs d’actions privilégiées sont remboursés en priorité par rapport aux détenteurs d’actions ordinaires.

Actions nominatives VS actions au porteur

  • Les actions nominatives entrainent l’inscription de l’identité de l’actionnaire sur le registre de la société. Dans ce cas, certaines sociétés peuvent alors décider de décerner des avantages à leurs actionnaires VIP sans pour autant changer les caractéristiques intrinsèques de l’action (droit aux bénéfices, droit de vote…).
  • Les actions « au porteur » sont quant à elles détenues via un intermédiaire financier. Celui-ci « porte » les actions en votre nom et réalise les opérations financières pour votre compte. Il s’agit donc d’un actionnariat anonyme.

2 questions concrètes pour définir vos objectifs de NewTrader :

  • Quel capital souhaitez-vous investir au nominatif ?
  • Quel capital souhaitez-vous investir « au porteur » ?

Mais au fait, Où acheter des actions ?

Plus d'articles

La balance des paiements

Document de comptabilité nationale d’une importance cruciale, la balance des paiements est utilisée aussi bien par les gouvernements que par les banques centrales pour piloter

Lire plus »

FED : Colombes et Faucons

La Banque Centrale Américaine ou Federal Reverse (FED), fondée en 1913 et indépendante politiquement de l’Etat Fédéral, est conduite par le Président et les gouverneurs

Lire plus »

La Journée des 3 sorcières

Tous les troisièmes vendredis du mois, les marchés financiers connaissent une journée particulièrement technique et souvent volatile appelée la Journée des 3 sorcières. Cette séance

Lire plus »

Qu’est-ce qu’un Gap ?

L’anglicisme « gap » désigne un espace de cotation laissé vierge entre deux périodes. Ces discontinuités graphiques matérialisent l’absence de transaction entre acheteurs et vendeurs sur une fourchette de

Lire plus »

La volatilité de Parkinson

La mesure classique de la volatilité historique à l’aide de l’Ecart-Type tient uniquement compte des niveaux d’ouverture et de clôture de chaque période considérée, mais

Lire plus »