L’Indice des Prix à la Consommation (IPC)

Instrument de mesure principal de l’inflation, l’Indice des Prix à la Consommation (IPC) permet d’estimer la variation moyenne des prix des produits à l’achat. Définition, méthode de calcul, grille de lecture et utilisations, voici tout ce qu’il faut savoir sur l’IPC.

Qu’est ce que l’Indice des Prix à la Consommation ?

L’indice des prix à la consommation (IPC) est l’instrument de mesure principal de l’inflation. C’est une mesure synthétique permettant d’estimer l’évolution des prix des produits, biens et services consommés par les ménages, à qualité constante. On obtient ainsi une estimation du pouvoir d’achat des ménages.

En France, l’Indice des Prix à la Consommation est publié chaque mois par l’INSEE au Journal Officiel.

Attention, il ne s’agit pas d’un indice du coût de la vie. L’IPC cherche simplement à mesurer les variations de prix des produits consommés par les ménages. L’Indice du Coût de la Vie a pour but de maintenir le niveau de vie des ménages à un niveau donné.

Comment est calculé l’IPC ?

Bien entendu, il est impossible de suivre l’évolution des prix de tous les produits. Le calcul de l’IPC est donc basé sur l’observation d’un panier fixe de biens et de services actualisé régulièrement. Le prix de chaque produit est pondéré proportionnellement à son poids dans la dépense estimée de consommation des ménages. Les observations se font par des enquêtes et des échantillonnages permanents.

Chaque mois, l’IPC est calculé en référence à une année de base, dont le niveau moyen est égal à 100. Depuis le 29 janvier 2016, l’année de référence est l’année 2015. Désormais, la moyenne des indices des prix pour l’année 2015 vaut donc 100. Il s’agit de la huitième génération de l’indice depuis 1914.

Utilité de l’IPC

L’indice permet de mesurer l’inflation, ou la déflation, du panier type sur une période. Par exemple, un IPC de 105 indique une augmentation des prix de 5% par rapport à l’année de référence.

L’indice des prix à la consommation, hors tabac, sert à indexer certains contrats privés, les pensions alimentaires, ou encore les rentes viagères. Il sert également à revaloriser le SMIC. Pour le SMIC, l’indice utilisé est celui des ménages du 1er quintile de la distribution des niveaux de vie, hors tabac.

L’IPC permet également de mesurer l’évolution de la valeur de la monnaie. La valeur de la monnaie diminue lorsque les prix augmentent.

Limites de l’IPC

Il existe plusieurs limites et difficultés à propos de l’Indice des Prix à la Consommation. La limite principale est l’innovation et l’évolution des produits, ainsi que l’apparition de nouveaux produits et services.

L’IPC se fonde en outre sur un panier type, renvoyant à un consommateur moyen qui n’existe que sur le papier. Les résultats ne sont donc qu’indicatifs, et une hausse globale ne signifie pas que les prix augmentent dans toutes les situations et pour tous les consommateurs.

Le déflateur du PIB est un indicateur donnant une image plus globale de l’inflation, mais ses délais d’établissement sont bien plus longs et, finalement, la différence avec l’IPC est généralement assez faible.

Envie de découvrir le Trading à votre rythme ?

Nos derniers articles

Meilleurs Livres Trading

Découvrez les 5 livres dediés au Trading les plus populaires du web, ainsi que la préférence des investisseurs ayant suivi notre Initiation au Trading. Préférence des

Lire plus »

La balance des paiements

Document de comptabilité nationale d’une importance cruciale, la balance des paiements est utilisée aussi bien par les gouvernements que par les banques centrales pour piloter

Lire plus »

FED : Colombes et Faucons

La Banque Centrale Américaine ou Federal Reverse (FED), fondée en 1913 et indépendante politiquement de l’Etat Fédéral, est conduite par le Président et les gouverneurs

Lire plus »

La Journée des 3 sorcières

Tous les troisièmes vendredis du mois, les marchés financiers connaissent une journée particulièrement technique et souvent volatile appelée la Journée des 3 sorcières. Cette séance

Lire plus »

Qu’est-ce qu’un Gap ?

L’anglicisme « gap » désigne un espace de cotation laissé vierge entre deux périodes. Ces discontinuités graphiques matérialisent l’absence de transaction entre acheteurs et vendeurs sur une fourchette de

Lire plus »

La volatilité de Parkinson

La mesure classique de la volatilité historique à l’aide de l’Ecart-Type tient uniquement compte des niveaux d’ouverture et de clôture de chaque période considérée, mais

Lire plus »