L’Indice des Prix à la Production (IPP)

Comme son nom l’indique, l’Indice des Prix à la Production (IPP) est un indicateur de l’évolution des prix des biens du point de vue vendeur, en amont des prix à la consommation calculés par l’Indice des Prix à la consommation (IPC). Pour anticiper l’inflation et ajuster les politiques économiques, cet indice a ses qualités, mais aussi ses limites.

Qu’est ce que l’Indice des Prix à la Production ?

L’Indice des Prix à la Production, ou IPP, mesure les variations moyennes dans le temps des prix des produits du point de vue vendeur, autrement dit en «départ usine».

Cet indice couvre toutes les étapes du processus de fabrication des produits : matières premières, biens intermédiaires et produits finis. Il peut donc s’agir aussi bien du prix des matériaux que du prix de fabrication des biens semi-transformés, ou encore des prix des biens de consommation et des biens d’équipement finis.

Cet indice est donc limité aux biens. L’IPP ne prend pas en compte les services.

Comment se calcule l’IPP ?

Pour calculer l’IPP, on réalise une enquête sur plus de 3000 produits et près de 4000 producteurs. L’accent est mis sur l’Indice des Prix à la Production dit « core », c’est-à-dire hors énergie et alimentation. Cet indice core donne une meilleure idée des tendances générales. Les prix recensés sur les produits étant du point de vue vendeur, ils excluent les taxes, les marges de transport ainsi que les marges commerciales qui s’ajouteront dans les tarifs des produits à la consommation.

Cet indicateur est publié le 10ème jour ouvré de chaque mois.

A quoi sert l’IPP ?

L’IPP est un indice à forte volatilité. Du point de vue de la production, l’évolution des prix est plus sensible à l’offre et à la demande que dans le cas de l’IPC. Mais l’IPP est tout de même un indice privilégié. Il offre une mesure brute du niveau de l’inflation, et permet donc d’anticiper certaines tendances. Il est notamment utilisé par les banques centrales, qui lui accordent plus d’importance qu’à l’IPC. Il joue surtout un rôle crucial dans l’évolution des taux d’intérêts.

Interprétation et limites de l’IPP

L’IPP est un indicateur avancé, permettant en principe d’anticiper l’inflation avant que les biens n’arrivent aux consommateurs. En effet, la hausse ou la baisse des prix à la production devrait en toute logique être transférée au consommateur. Toutefois, en fonction de la situation concurrentielle, le lien n’est pas systématique. La pertinence de l’IPP est donc limitée.

Dans les faits, seule une petite partie de l’IPP est directement reliée à l’IPC. Si le prix varie pour les fabricants, le tarif à la consommation n’est pas forcément affecté par la variation de l’IPP. Les entreprises peuvent par exemple jouer sur leurs marges pour faire face à la concurrence.

Envie de découvrir le Trading à votre rythme ?

Nos derniers articles

Meilleurs Livres Trading

Découvrez les 5 livres dediés au Trading les plus populaires du web, ainsi que la préférence des investisseurs ayant suivi notre Initiation au Trading. Préférence des

Lire plus »

La balance des paiements

Document de comptabilité nationale d’une importance cruciale, la balance des paiements est utilisée aussi bien par les gouvernements que par les banques centrales pour piloter

Lire plus »

FED : Colombes et Faucons

La Banque Centrale Américaine ou Federal Reverse (FED), fondée en 1913 et indépendante politiquement de l’Etat Fédéral, est conduite par le Président et les gouverneurs

Lire plus »

La Journée des 3 sorcières

Tous les troisièmes vendredis du mois, les marchés financiers connaissent une journée particulièrement technique et souvent volatile appelée la Journée des 3 sorcières. Cette séance

Lire plus »

Qu’est-ce qu’un Gap ?

L’anglicisme « gap » désigne un espace de cotation laissé vierge entre deux périodes. Ces discontinuités graphiques matérialisent l’absence de transaction entre acheteurs et vendeurs sur une fourchette de

Lire plus »

La volatilité de Parkinson

La mesure classique de la volatilité historique à l’aide de l’Ecart-Type tient uniquement compte des niveaux d’ouverture et de clôture de chaque période considérée, mais

Lire plus »