Nathan de Rothschild, premier Trader Haute Fréquence de l’Histoire ?

Le 18 juin 1815, l’armée napoléonienne est mise en déroute par l’armée anglaise à Waterloo. Informé de l’issue de la bataille par son réseau de messagers, Nathan de Rothschild se rend à la Bourse de Londres pour y céder l’ensemble de ses titres.

Pensant à juste titre qu’il a obtenu l’information avant tout le monde, les investisseurs accréditent l’hypothèse de la défaite anglaise, l’imitent, cèdent leurs titres et entraînent ainsi le marché dans une forte baisse. Ravi du bluff magistral qu’il vient d’effectuer, Rothschild en profite alors pour racheter discrètement ses titres à prix cassés. Lorsque la nouvelle de la victoire anglaise leur parvient, les investisseurs comprennent qu’ils se sont fait avoir et rachètent leurs titres. Mais il est déjà trop tard, porté par la remontée soudaine des cours, Rothschild se retrouve catapulté à la tête d’un empire financier acquis pour une bouchée de pain.

De tout temps, la vitesse a constitué un avantage décisif pour les investisseurs. Aujourd’hui la fibre optique a remplacé les réseaux de messagers, mais le combat reste le même.

Plus d'articles

Meilleurs Livres Trading

Découvrez les 5 livres dediés au Trading les plus populaires du web, ainsi que la préférence des investisseurs ayant suivi notre Initiation au Trading. Préférence des

Lire plus »

La balance des paiements

Document de comptabilité nationale d’une importance cruciale, la balance des paiements est utilisée aussi bien par les gouvernements que par les banques centrales pour piloter

Lire plus »

FED : Colombes et Faucons

La Banque Centrale Américaine ou Federal Reverse (FED), fondée en 1913 et indépendante politiquement de l’Etat Fédéral, est conduite par le Président et les gouverneurs

Lire plus »

La Journée des 3 sorcières

Tous les troisièmes vendredis du mois, les marchés financiers connaissent une journée particulièrement technique et souvent volatile appelée la Journée des 3 sorcières. Cette séance

Lire plus »

Qu’est-ce qu’un Gap ?

L’anglicisme « gap » désigne un espace de cotation laissé vierge entre deux périodes. Ces discontinuités graphiques matérialisent l’absence de transaction entre acheteurs et vendeurs sur une fourchette de

Lire plus »

La volatilité de Parkinson

La mesure classique de la volatilité historique à l’aide de l’Ecart-Type tient uniquement compte des niveaux d’ouverture et de clôture de chaque période considérée, mais

Lire plus »