Prix du pétrole négatif ? Explications.

Pour la première fois de l’Histoire, les prix du pétrole évoluent en territoire négatif sur les marchés financiers à terme. Avec un plus bas à -37$ le baril, le prix du pétrole Brent WTI semble avoir perdu la raison… Pourtant ce phénomène trouve son origine dans des explications tout à fait rationnelles.

Pour commencer, il est important de noter qu’il ne s’agit pas du prix à la pompe (toujours largement positif), ni du prix de la matière première, mais bel et bien du prix de contrats à terme sur le pétrole.

Or, un contrat à terme est comme son nom l’indique un « contrat », c’est-à-dire un engagement à acheter ou à vendre un actif à une date future et selon des conditions préalablement définies.

Les prix négatifs observés ne correspondent donc pas au prix à payer pour recevoir des barils de pétrole aujourd’hui en bas de chez soi, mais au prix à payer pour recevoir des barils dans un lieu donné et à une date donnée. 

Or, avec la désorganisation logistique et le ralentissement économique causés par l’épidémie de Coronavirus, les entrepôts de stockage de Cushing (Oklahoma, Etats-Unis) sont pleins. Les acheteurs s’étant engagés à acheter des barils de pétrole ayant vocation à être livrés dans cette ville américaine (selon les modalités du contrat à terme) se retrouvent donc dans l’impossibilité de stocker leurs barils (à moins de payer des prix coûts de stockage ou de livraison exorbitants), ils revendent donc leurs contrats en masse, quitte à perdre (beaucoup) d’argent.

L’important dans cette histoire est bien de comprendre qu’il ne s’agit pas du prix de la ressource pétrolière qui serait devenu négatif (ce qui n’aurait aucun sens), mais bel et bien du prix d’un contrat financier ayant des modalités particulières et dont certaines conditions (livraison, stockage) impliquent des coûts pouvant parfois dépasser la valeur de la matière première en tant que telle.

Plus d'articles

La balance des paiements

Document de comptabilité nationale d’une importance cruciale, la balance des paiements est utilisée aussi bien par les gouvernements que par les banques centrales pour piloter

Lire plus »

FED : Colombes et Faucons

La Banque Centrale Américaine ou Federal Reverse (FED), fondée en 1913 et indépendante politiquement de l’Etat Fédéral, est conduite par le Président et les gouverneurs

Lire plus »

La Journée des 3 sorcières

Tous les troisièmes vendredis du mois, les marchés financiers connaissent une journée particulièrement technique et souvent volatile appelée la Journée des 3 sorcières. Cette séance

Lire plus »

Qu’est-ce qu’un Gap ?

L’anglicisme « gap » désigne un espace de cotation laissé vierge entre deux périodes. Ces discontinuités graphiques matérialisent l’absence de transaction entre acheteurs et vendeurs sur une fourchette de

Lire plus »

La volatilité de Parkinson

La mesure classique de la volatilité historique à l’aide de l’Ecart-Type tient uniquement compte des niveaux d’ouverture et de clôture de chaque période considérée, mais

Lire plus »