Contrat sur la Différenc​e (CFD) : un produit dérivé risqué, mais en vogue

  • Blog
  • Bases du Trading
  • Contrat sur la Différenc​e (CFD) : un produit dérivé risqué, mais en vogue

Le Contrat sur la Différence (CFD) est un produit financier dérivé de plus en plus populaire auprès des Traders particuliers, car il permet de miser sur la hausse ou la baisse de nombreux actifs financiers sans les détenir. 

Qu’est-ce qu’un CFD ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses avantages et inconvénients ?

Voici nos réponses !

Avertissement

Le Trading ne convient qu’à une clientèle avisée capable de comprendre le fonctionnement de produits financiers complexes (Futures, Options, CFD…) et de supporter des risques élevés (voire des pertes supérieures aux dépôts). Les contenus NewTrading ne relèvent ni du conseil en investissement ni de l’incitation à négocier des instruments financiers.

Qu’est-ce qu’un CFD ?

Abréviation de « Contract For Difference » en anglais, un CFD est un produit dérivé dont la performance réplique celle d’un actif sous-jacent (action, indice boursier, matière première…).

Il s’agit d’un contrat financier passé entre le Trader et son courtier en bourse afin d’échanger la différence de prix entre le cours d’ouverture et le cours de fermeture de la position.

Comment fonctionne un CFD ?

Le CFD réplique les variations d’un actif sous-jacent, mais n’est pas un titre de propriété. Il permet de profiter des variations de prix de l’actif à la hausse comme à la baisse, mais sans jamais en devenir le propriétaire.

Lorsque le Trader anticipe une hausse de l’actif, il achète le CFD dans l’espoir de pouvoir le revendre plus cher. Si les prix progressent suffisamment pour couvrir ses frais de courtage, alors il réalise un gain. À l’inverse, si les prix refluent, alors il enregistre une perte.

Lorsque le Trader anticipe une baisse de l’actif, il commence par vendre le CFD à découvert dans l’espoir de pouvoir le racheter moins cher. Si les prix refluent suffisamment pour couvrir ses frais de courtage, alors il réalise un gain. À l’inverse, si les prix progressent, alors il enregistre une perte.

Le montant de la plus-value ou de la moins-value réalisée dépend de la taille de la position ouverte par le Trader et de la valeur du point du CFD.

Exemple : Si le Trader achète 10 CFD de l’indice boursier CAC 40 dont la valeur est de 10€ par point, alors sa performance évolue de 10×10€ par point, soit 100€ par point.

CFD et effet de levier

Les CFD sont un produit dérivé à effet de levier. 

En d’autres termes, il n’est pas nécessaire de disposer de fonds supérieurs ou égaux à la valeur du CFD pour l’acheter ou le vendre, mais uniquement d’une fraction de sa valeur : la marge initiale requise.

Cette marge sert de garantie à votre intermédiaire financier en vue d’amortir vos pertes éventuelles. Ainsi, avec un effet de levier de 10:1, vous n’aurez besoin que de 100 euros de capital pour ouvrir une position de Trading de 1000 euros.

L’utilisation de l’effet de levier en bourse permet par conséquent d’investir à crédit des sommes plus importantes que celles disponibles sur le compte de Trading (grâce à l’argent prêté par le courtier).

Le levier permet ainsi de démultiplier la taille des positions de Trading, et in fine, les gains et les pertes. Les produits à effet de levier tels que les CFD présentent donc un risque de perte en capital particulièrement élevé, voire un risque d’endettement en cas de gap de cotation.

Bon à savoir

Les paires les plus négociées sont : EUR/USD, GBP/USD, USD/CHF et USD/JPY.

Exemple de Trade sur CFD avec effet de levier

Imaginons que vous souhaitiez profiter de la hausse de l’action Apple actuellement cotée à 50 dollars. Vous souhaitez alors acheter 100 CFD Apple, d’une valeur de 1$ par point, pour un total de 5000 dollars.

Si l’effet de levier proposé par votre courtier est de 5:1, alors vous ne devez disposer que de 1000$ pour ouvrir cette position CFD.

Si le cours de l’action Apple gagne 10% et atteint les 55$. Votre plus-value sera alors de 5$ x 100 = 500$, soit une performance de +50% pour le capital de votre compte de Trading !

À l’inverse, si le cours de l’action Apple perd 10% et tombe à 45$. Votre moins-value sera alors de -5$ x 100= -500$, soit une performance de -50% pour votre compte…

Les différents marchés accessibles grâce aux CFD

  • CFD sur actions
    Pour profiter des variations de prix des actions cotées en bourse sans avoir à les acheter physiquement ni à devenir actionnaire.
  • CFD sur indices
    Pour profiter de la variation de prix d’indices boursiers mondiaux comme le CAC 40, le Dow Jones ou le Nasdaq.
  • CFD sur matières premières
    Pour miser sur les mouvements de prix de produits agricoles, de ressources énergétiques, de métaux précieux…
  • CFD sur devises
    Pour profiter de la hausse ou de la baisse du taux de change de paires de devises comme l’EUR/USD, GBP/USD ou USD/JPY.
  • CFD sur crypto-monnaies
    Pour profiter de la volatilité du prix des crypto-monnaies comme le BTC/USD.
  • CFD sur obligations
    Pour spéculer sur l’évolution du prix des obligations, des titres de créance émis par des entreprises ou des gouvernements. Les CFD sur obligations les plus populaires portent généralement sur des obligations souveraines.
  • CFD sur Futures
    Ces produits sont disponibles sur une grande variété de marchés comme les matières premières, les indices boursiers ou les obligations d’État. Un Future est d’un contrat d’achat ou de vente d’un actif financier à un prix convenu à une date ultérieure.
  • CFD sur ETF
    Pour miser sur les fluctuations de prix d’un panier d’actions, de matières premières ou d’autres actifs regroupés au sein d’un ETF.

Les avantages des CFD

  • Profiter de la hausse et de la baisse des prix
    Avec les CFD, vous pouvez tenter de tirer profit de l’ensemble des marchés (haussiers comme baissiers).
  • Multiplier ses gains
    En dépit des risques de perte proportionnellement élevés, l’effet de levier amplifie les mouvements de prix et les gains potentiels.
  • Commencer petit
    Puisque les CFD reposent sur l’effet de levier et le Trading sur marge, vous pouvez commencer avec un capital de Trading relativement faible et augmenter artificiellement votre exposition grâce à l’argent emprunté à votre broker CFD.
  • Optimiser l’utilisation de vos fonds
    Puisque vous n’avez qu’à immobiliser une partie de votre capital pour utiliser le Trading sur marge de CFD, vous pouvez optimiser la façon dont vous allouez votre capital et profiter d’une plus grande exposition à différents marchés.
  • Diversifier vos placements via une seule plateforme
    Les courtiers CFD proposent de nombreux marchés à trader au sein d’une même plateforme de Trading, ce qui permet aux traders CFD d’élargir la gamme d’actifs qu’ils tradent depuis le même logiciel de Trading.
  • Utiliser plusieurs styles de Trading sur le court terme
    Les CFD s’adaptent à plusieurs styles de Trading sur le court terme comme le scalping, le day Trading ou encore le swing Trading.
  • Faire du hedging
    Les CFD sont souvent utilisés par les investisseurs sur le long terme qui aiment pouvoir couvrir leurs positions actions contre des mouvements défavorables des marchés sur le court terme via la stratégie du hedging.
  • Trader les marchés hors des heures de bourse classiques
    Certains courtiers CFD proposent des heures de Trading étendues sur certains actifs pour une plus grande flexibilité concernant les moments où vous pouvez trader.
  • Intégrer de nombreux outils de Trading à votre stratégie
    Grâce aux logiciels de bourse proposés par les courtiers CFD, il est possible de profiter de nombreux outils de Trading, d’analyse et de gestion des risques pour prendre de meilleures décisions de Trading et mieux protéger votre capital.
  • Possibilité de reporter ses pertes pour réduire ses impôts
    Avec les CFD, il est possible de déduire les pertes passées de vos plus-values mobilières.

Les risques des CFD

  • Produit financier complexe
    Les CFD sont des produits dérivés dont le fonctionnement n’est pas toujours bien compris des Traders indépendants.
  • Effet de levier pouvant entraîner des pertes plus importantes
    Si l’effet de levier peut augmenter les gains, il peut également augmenter les pertes d’un Trader. Plus l’effet de levier est important, plus le risque de perte en capital est grand.
  • Volatilité significative sur certains marchés
    Puisque plusieurs marches proposées par les CFD sont des marchés de gré à gré et peu régulés, comme celui du Forex ou des monnaies numériques, la volatilité est importante et peut entraîner des pertes.
  • Appel de marge
    Puisque les CFD sont tradés sur marge, il est possible de subir un appel de marge si les fonds propres d’un Trader passent sous un seuil de marge prédéterminé et que sa marge ne permet plus de laisser ses positions ouvertes. Dans ce cas, soit le courtier clôture automatiquement les trades perdants, soit il exige un nouveau dépôt de fonds.

Les frais associé​s aux ​CFD

Les spreads

Le spread est l’un des frais de Trading les plus importants à connaître, car il s’applique à tous les produits CFD en tant que commission du courtier CFD. Il s’agit en effet de la différence de prix entre le prix d’achat et le prix de vente.

Certains courtiers CFD proposent des spreads fixes qui ne changent pas, alors que d’autres proposent des spreads variables en fonction des conditions de marché (heure de Trading, volatilité, liquidité).

Les commissions

Il est aussi possible qu’un broker CFD ajoute une commission à l’achat et à la vente lorsque vous ouvrez et fermez une position. Il s’agit souvent d’un prix fixe ou d’un pourcentage de la valeur de votre position.

Il n’est pas rare que les commissions s’appliquent uniquement au Trading de CFD sur actions.

Les frais de rollover

Lorsque vous conservez votre trade CFD ouvert pendant la nuit, vous devez payer des frais de financement que l’on appelle des frais de rollover pour que votre position soit conservée du jour au lendemain. 

Il s’agit des frais que vous devez payer en échange de l’argent que vous prête votre courtier.

Si vous utilisez le scalping ou le day Trading comme style de Trading, ces frais ne vous concerneront pas puisque toutes vos positions de Trading sont clôturées avant la fin de votre journée de Trading.

Les autres frais

Il existe plusieurs autres frais que vous devez considérer lorsque vous tradez les CFD, dont certains ne concernent pas directement le Trading de CFD.

On retrouve par exemple les frais de passage d’ordres spécifiques (comme via téléphone ou e-mail), les frais pour ajouter des instruments spécifiques ou d’abonnement à certains flux de données ou les frais lié​s à des outils de money management comme le stop-loss garanti​.

Il existe aussi des frais de conversion si votre monnaie locale n’est pas la devise de base du compte de Trading, voire des frais de dépôt ou de retrait.

Vous voilà incollable sur le fonctionnement des CFD. Avant de commencer à Trader les CFD assurez-vous d’avoir défini au préalable des règles de gestion du risque précises afin de ne pas vous retrouver en difficulté financière.

author

Maxime PARRA

Rédacteur en chef de NewTrading.fr et auteur de Trading : Les Règles du Jeu, Maxime est diplômé du Master Grande École de SKEMA Business School et d’un Master en Analyse financière internationale de la Faculté de finance, banque et comptabilité de Lille.