Ratio de Sharpe : Définition, explications et exemples

Qu’est-ce que le ratio de Sharpe ?

Qu'est-ce que le Ratio de Sharpe

Définition du ratio de Sharpe

Créé par l’économiste américain William Sharpe, le ratio de Sharpe a été mis en place dans le but de permettre aux investisseurs d’évaluer les risques et les performances d’un investissement. Le ratio implique qu’un particulier ne s’aventurera à investir son capital sur un projet financier que si la performance attendue est supérieure à celle qui en résulte dans le cas d’un projet sans risque. Le principe repose sur le pourcentage de performance obtenu en fonction du pourcentage de volatilité de l’actif. 

Plus le ratio de Sharpe est élevé, plus l’investissement est attractif. Souvent utilisé sur les sites financiers pour comparer les investissements, le ratio de Sharpe existe également sous deux variantes : le ratio de Sortino et le ratio de Treynor. 

Le Sortino ratio prend uniquement en considération les risques d’une volatilité négative, c’est-à-dire seulement lorsque l’actif est en baisse. Le ratio de Treynor, quant à lui, permet de déterminer la performance d’un portefeuille par rapport au risque pris.

Formule

Le but du ratio de Sharpe est de comparer des portefeuilles selon leur rendement et le risque encouru. La formule exacte pour déterminer le ratio de Sharpe est la suivante : 

Ratio de Sharpe = (Rendement de l’actif – Taux sans risque)/Risque total encouru

Le rendement de l’actif représente ici la rentabilité de l’investissement réalisé. Le taux sans risque constitue le taux de rendement délivré par un placement sans risque. Et le risque total encouru fait quant à lui référence à la volatilité du produit financier ou de l’investissement. 

  • Dans le cas où le ratio se situe entre 0 et 1, l’investissement n’en vaut pas le coût. Même si le rendement réalisé dépasse celui d’un placement sans risque, il reste insuffisant et ne compense pas le risque encouru par l’investisseur. 
  • Dans le cas où le ratio obtenu est supérieur à 1, le jeu en vaut la chandelle. En effet, le rendement total dépasse le risque de perte.
  • Si le ratio est inférieur à 1, le résultat est insuffisant. En effet, la prime de risque est alors inférieure au coût du risque. 

Exemples

  • Si le ratio de Sharpe est de 2, cela signifie par exemple qu’avec une volatilité de 1%, l’investissement a permis de générer 2% de profit supplémentaire par rapport à un placement sans risque. Le facteur rendement/risque est donc favorable.
  • Par contre, si le résultat du calcul du ratio de Sharpe est de 0,9, cela signifie que pour une volatilité de 1%, le placement n’a même pas pu générer plus de 1% de rendement. Ainsi, le produit ou l’actif financier ne présente aucun intérêt réel.

Avantages et inconvénients

Le ratio de Sharpe est un indicateur très utile pour l’investisseur qui souhaite vérifier la rentabilité d’un placement avant d’y investir son capital. En effet, il pourra comparer la rentabilité des actifs financiers sur le marché et diversifier son portefeuille sur les actifs les plus intéressants.


Avantage

Le ratio de Sharpe présente l’avantage de permettre à l’investisseur de trouver l’actif avec la meilleure rentabilité et le moins de risque. Aussi, il est indispensable pour le particulier cherchant à diversifier son patrimoine.


Inconvénient

Le ratio de Sharpe présente également des points faibles. En effet, la rentabilité espérée tout comme le risque attendu peuvent être difficiles à estimer, le ratio de Sharpe sert donc essentiellement à analyser la qualité d’une performance passée.

Checklist 2021 du Trader débutant