Day trading : définition, stratégies et exemples illustrés

Faire du day trading, c’est acheter et vendre un produit financier au cours de la même séance boursière dans le but de gagner de l’argent. Ce style de trading de court terme exploite les mouvements de prix des actifs financiers (à la hausse comme à la baisse).

Avec la démocratisation de l’accès aux marchés boursiers, la perspective de réaliser des profits significatifs en moins de 24h incite chaque jour de nouveaux particuliers à se lancer dans le day trading. Pourtant, le chemin de la réussite pour devenir un day trader rentable n’est pas un long fleuve tranquille…

Les risques du day trading sont bien réels. S’il est effectivement possible de gagner de l’argent en quelques heures, il est aussi possible de tout perdre avant le coucher du soleil, voire de se retrouver lourdement endetté.

L’essentiel

Le day trading est une stratégie de trading de court terme où le trader achète et revend ses positions au sein d’une même journée.

Le day trader peut réaliser plusieurs dizaines de transactions au sein d’une même séance boursière (voire plusieurs centaines pour les adeptes du scalping), les frais de trading peuvent donc être importants.

Si le day trading peut vous faire gagner de l’argent rapidement, il peut tout aussi bien vous en faire perdre beaucoup. Le trading est une activité risquée.

Avertissement

Le Trading ne convient qu’à une clientèle avisée capable de comprendre le fonctionnement de produits financiers complexes (CFD, Futures, Options,…) et de supporter des risques élevés, dont des pertes rapides supérieures aux dépôts, notamment en raison de l’effet de levier. D’après l’AMF, près de 90% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent.

Qu’est-ce que le day trading ?

Le day trading, ou trading intraday, consiste à effectuer plusieurs opérations d’achat et de vente de produits financiers au sein d’une même journée de trading.

L’objectif du day trader est de gagner de l’argent en misant sur la hausse comme sur la baisse des prix des marchés financiers au cours d’une séance boursière (sans rester en position d’une séance à l’autre). 

Certains day traders entrent et sortent de position en l’espace de quelques secondes, quand d’autres conservent leurs positions quelques heures. Mais quelles que soient leurs durées, les positions sont toujours clôturées avant la fin de la journée ou de la séance de trading.

Le day trading n’est pas un phénomène nouveau. Les day traders existaient déjà aux premiers jours des marchés financiers. Mais avec l’avènement du trading électronique, plus besoin de mettre les pieds sur le parquet de la bourse : une connexion Internet suffit désormais à s’adonner au trading intraday !

Day trading VS investissement patrimonial

Le day trading n’est pas une stratégie de gestion de patrimoine, mais une stratégie de trading spéculatif. Les day traders effectuent des opérations rapides dans le but de réaliser des profits à court terme tandis que les investisseurs construisent leur portefeuille et leur performance sur le long terme.

Mais la différence entre le day trading et l’investissement patrimonial n’est pas qu’une question d’horizon de temps. En effet, là où les investisseurs portent une attention toute particulière aux fondamentaux des actifs financiers, les day traders ne s’occupent que des mouvements de prix de court terme.

Ainsi, si les investisseurs patrimoniaux font appel à l’analyse fondamentale pour étudier les données économiques et décider ce qu’ils doivent acheter ou vendre. Les day traders utilisent l’analyse technique pour étudier l’historique des prix du marché et détecter les meilleures opportunités d’achat ou de vente.

Par ailleurs, les investisseurs tendent à prendre moins de risques que les day traders, y compris lorsque ces derniers appliquent les meilleures règles de gestion du risque.

Si les investisseurs n’apprécient pas forcément la nervosité du marché, la volatilité reste l’un des meilleurs alliés du day trader. Les mouvements haussiers ou baissiers significatifs au sein d’une séance boursière sont en effet autant d’opportunités pour le day trader.

Avantages et inconvénients du day trading

Le day trading est sans doute la stratégie de trading la plus populaire.

AvantagesInconvénients
Réaliser des profits rapides
Les day traders peuvent gagner de l’argent
plus rapidement d’un investisseur traditionnel.
Ce potentiel de profit rapide attire de nombreux spéculateurs.
Risque élevé de perte en capital
La grande majorité des day traders perdent de l’argent,
avec des pertes parfois supérieures à leur investissement initial.
Trader à toute heure, de n’importe où
Une bonne connexion Internet suffit
à faire du day trading et à exploiter
tous types de marché (haussier, baissier ou en range).
Une activité chronophage
Apprendre le day trading, tester ses stratégies,
rechercher des opportunités de trading, être
devant ses écrans au bon moment… Tout cela prend du temps !
Pas de risque overnight
Les day traders ferment toujours leurs positions
avant la fin de la séance boursière, ils ne sont
donc pas exposés au risque de gap overnight.
Des frais de trading élevés
Frais de courtage, frais de marge associés
à l’effet de levier, frais de bourse… La grande quantité
de transactions effectuées par le day trader peut vite
faire grimper l’addition.
Une approche excitante du trading
Le frisson de gagner ou perdre beaucoup
en peu de temps rend cette pratique du
trading plus exaltante que le trading de position.
Un vrai risque d’addiction.
Pour certaines personnes, le day trading
peut avoir les mêmes effets que les jeux d’argent,
avec des conséquences parfois dévastatrices pour
les accrocs au trading

Les clés du succès : le day trading est-il fait pour vous ?

Qu’il s’agisse d’obtenir un complément de revenus en parallèle de son activité principale ou carrément d’échapper à la routine métro-boulot-dodo en envisageant une reconversion professionnelle, le day trading fait rêver.

Mais le day trading n’est vraiment pas fait pour tout le monde. Les day traders à succès sont rares (ceux ayant réussi à battre le marché et ayant le track-record pour le démontrer).

D’ailleurs, les meilleurs day traders ne dépendent pas du day trading pour payer leurs factures. Ils disposent d’une épargne de précaution, d’un portefeuille d’investissement diversifié, et le day trading n’est que la cerise sur le gâteau. Bref, ils ont un budget trading cohérent.

Bon à savoir

Si vos finances personnelles ne sont pas en ordre, commencez par assurer votre stabilité financière avant de foncer tête baissée dans le trading spéculatif. Personne ne devrait jamais faire du trading avec de l’argent qu’il ne peut pas perdre !

Les caractéristiques les plus répandues chez les meilleurs day traders : 

  • Ils sont minutieux. 
    Les meilleurs day traders se concentrent sur un marché unique. Une grande partie du travail d’un day trader consiste à trouver l’actif qui le passionne et qu’il pourra vraiment maîtriser pour ne rien laisser au hasard.
  • Ils sont disciplinés et adoptent des routines strictes.
    Les bons day traders ont leurs propres rituels pour préparer, exécuter et gérer leurs positions au cours d’une séance de trading. Ils comprennent que la constance est cruciale pour éviter les erreurs et adoptent une routine de travail millimétrée.
  • Ils sont passés maîtres dans l’art du money management
    Les meilleurs traders ne sont pas des têtes brûlées. Ils savent respecter à la lettre les règles de gestion du risque et s’abstenir de trader lorsque nécessaire pour ne pas tomber dans l’overtrading.
  • Ils sont curieux.
    Les day traders à succès sont des passionnés capables de passer de longues heures à développer des connaissances de geek sur leur niche. Ils savent où trouver des informations de marché à jour et fiables. Ils n’ont pas peur de se remettre en cause, de se poser les bonnes questions, et de tester plusieurs hypothèses.
  • Ils sont concentrés et calmes.
    Les day traders débutants ont tendance à tirer sur tout ce qui bouge, mais les plus expérimentés savent toute l’importance de rester bien concentré sur leur travail et leur cœur de compétences. Ils ne perdent pas leur calme et restent fidèles à leur plan en toutes circonstances, y compris lorsqu’ils gagnent ou perdent gros sur un trade.
  • Ils sont patients.
    Les bons day traders n’agissent pas dans la précipitation. Ils peuvent passer des mois à faire leurs recherches, puis à backtester leur stratégie de trading et à s’entraîner sur du paper trading avant de se lancer pour de bon. Et lorsqu’ils sont lancés sur les marchés, ils ne cherchent pas à forcer l’occasion, même si cela requiert de se tenir à l’affût de la bonne opportunité pendant des heures.
  • Ils aiment les nouvelles technologies.
    Les day traders sont en quête constante d’un avantage par rapport à la concurrence et n’hésitent pas à faire appel à aux technologies de pointe pour les aider dans leur trading. Ils comprennent comment fonctionnent les plateformes de trading de qualité professionnelle et savent au besoin programmer leurs propres indicateurs techniques.

Enfin, au-delà de ces différentes qualités, l’expérience reste la plus grande force d’un day trader. Malheureusement, les day traders en herbes se brûlent parfois les ailes à vouloir aller trop vite. À vos débuts, concentrez-vous donc sur le fait de rester en vie et faites preuve de résilience pour développer vos compétences de day trader dans la durée.

Comme le disait Paul Tudor Jones (l’un des plus grands day traders de tous les temps) :

« Le secret de la réussite, c’est d’avoir une soif de connaissance inextinguible et inaltérable. Ne jouez pas les héros. Mettez votre ego de côté. Remettez-vous en cause. Ne vous croyez jamais arrivé. Si vous flanchez, vous êtes mort. »

Combien gagne un day trader ?

Est-il possible de devenir riche grâce au day trading ? Probablement. Mais à moins que vous soyez un trader professionnel ou un day trader extrêmement talentueux, une telle prouesse reste l’exception qui confirme la règle !

Qui n’a jamais vu ces publications de day traders sur les réseaux sociaux et leurs centaines voire milliers d’euros gagnés en une seule séance de trading ? À vouloir reproduire ces exemples, de trop nombreux day traders se cassent les dents sur la dure réalité du trading.

Les gains d’un day trader dépendent de son capital de trading initial, de sa stratégie, de ses règles de gestion du risque et du temps consacré chaque mois à cette activité, mais tous ne gagnent pas de l’argent, loin de là !

Certains day traders aiment se donner un objectif quotidien et visent par exemple un objectif de +1% par séance de trading. Avec un capital de 25.000€, cela correspondrait à un profit brut de 250€. Mais encore faut-il parvenir à atteindre et tenir cet objectif dans le temps… 

Pour la grande majorité des day traders, la réalité reste à des années-lumière des exemples de réussite mis en avant sur les réseaux sociaux, avec des pertes en capital parfois très importantes. Bref, mieux vaut dans un premier temps considérer le day trading comme un loisir plutôt que comme un gagne-pain !

Commencer à faire du day trading

Si vous envisagez de vous lancer dans le day trading, alors il est intéressant de le considérer comme une aventure entrepreneuriale et de développer un véritable plan de trading.

Lorsque votre plan de trading sera formalisé, vous pourrez commencer par faire vos armes sur un des meilleurs simulateurs de trading pour prendre en main les outils de trading et tester vos qualités de day trader avec un capital fictif.

Aperçu du simulateur de trading gratuit ProRealTime Web.

Ne vous entraînez jamais avec de l’argent réel. Cette erreur de débutant par excellence débouche généralement sur de douloureuses pertes pourtant évitables. Ne mettez pas un terme à votre carrière de trading avant qu’elle ne commence : utilisez un compte de démo aussi longtemps que nécessaire pour affiner votre stratégie de trading.

Si les résultats sont au rendez-vous. Vous pourrez alors envisager une transition vers le trading réel. Mais allez-y doucement ! Vos émotions seront différentes avec de l’argent réel et vous serez notamment exposés aux biais psychologiques étudiés par la finance comportementale.

Commencez avec des tailles de position réduites pour une prise de risque minimale. Si les résultats sont au rendez-vous, vous aurez tout le temps de monter en puissance progressivement pour être sûr de pouvoir garder votre calme et tenir vos nerfs quelles que soient les conditions de marché.

Combien déposer pour commencer à faire du day trading ?

Le capital de départ nécessaire pour commencer à faire du day trading dépend des exigences de votre intermédiaire financier. Certains des meilleurs courtiers n’ont pas de minimum de dépôt, quand d’autres peuvent réclamer 100€, 1000€ voire 10000€.

Outre le capital de départ, vous devrez également tenir compte du prix des actifs financiers. En effet, si certains produits ne valent que quelques euros, d’autres valent beaucoup plus cher !

Grâce à l’effet de levier, il vous sera parfois possible d’acheter un produit financier d’une valeur supérieure à votre capital de trading disponible. Mais attention, cet investissement à crédit peut entraîner des pertes supérieures au capital déposé. À vos débuts, commencez donc de préférence par trader au comptant (sans effet de levier).

Sur quel marché faire du day trading ?

Le marché des actions d’entreprise et ses indices boursiers sont en règle générale l’actif de prédilection des day traders, mais il existe un grand nombre de marchés envisageables.

Les day traders recherchent généralement 3 éléments clés :

  • La volatilité
    Y a-t-il suffisamment de mouvements haussiers ou baissiers significatifs pour parvenir à les exploiter au sein d’une séance de trading ?
  • La liquidité
    Y a-t-il un volume de transactions suffisamment élevé pour entrer et sortir de position sans faire bouger le marché
  • Les informations de marché
    Y a-t-il suffisamment d’informations boursières, financières et économiques fiables pour réaliser des analyses approfondies ?

Bon à savoir

Les « jeunes » marchés tels que celui des cryptomonnaies peuvent présenter des caractéristiques intéressantes, mais en raison de leur régulation limitée, ils peuvent aussi être la proie à certaines manipulations de marchés interdites telles que le spoofing.

Les stratégies de day trading

Jeter un œil à l’ensemble des stratégies de day trading disponibles pour faire votre choix est une bonne idée afin de trouver chaussure à votre pied en fonction de votre personnalité, de vos ressources et de vos objectifs. Voici un aperçu des stratégies de day trading les plus populaires.

#1 Le suivi de tendance

La stratégie de suivi de tendance consiste à repérer les actifs en tendance haussière ou baissière afin de profiter de la séance boursière pour surfer un bout de la tendance de fond.

Des indicateurs techniques de tendance tels que les moyennes mobiles sont utilisés pour identifier les actions en tendance marquée au cours des dernières semaines, puis une analyse de plus court terme est réalisée pour identifier les supports et résistances intraday susceptibles d’offrir les meilleurs points d’entrée au day trader.

Si la tendance de fond est haussière, le day trader cherche à se positionner à l’achat au contact d’un support pour miser sur un rebond suivi d’une impulsion haussière forte. 

À l’inverse, si la tendance de fond est baissière, le day trader cherche à se placer à la vente au contact d’une résistance pour miser sur un reflux suivi d’une impulsion baissière forte.

#2 Le trading de range

La stratégie de trading de range consiste à profiter d’une absence de tendance du marché pour exploiter ses aller-retours entre la borne haute et la borne basse du canal formé par les prix.

Lorsque les cours arrivent au contact de la borne supérieure du canal, le day trader vend pour miser sur une correction des prix en direction de la borne basse. 

À l’inverse, lorsque les cours arrivent au contact de la borne inférieure du canal, le day trader achète pour miser sur un rebond des cours en direction de la borne haute.

#3 Le fade trading

La stratégie de fade trading consiste à prendre position à l’encontre de la tendance de fond pour miser sur les mouvements de contre-tendance occasionnés par les respirations du marché.

Dans le cadre d’une tendance de fond haussière, le day trader recherche les niveaux de résistance au contact desquels le marché est susceptible de corriger temporairement.

À l’inverse, dans le cadre d’une tendance de fond baissière, le day trader recherche les niveaux de support au contact desquels le marché est susceptible de rebondir temporairement.

Si les supports et résistances sont également utilisés dans le cadre de la stratégie de fade trading, il est aussi possible de faire appel à des indicateurs techniques tels que le RSI pour détecter les excès d’euphorie ou de panique du marché susceptibles d’annoncer une pause dans la tendance de fond.

#4 Trading de news

La stratégie du trading de news consiste à profiter de la volatilité et des mouvements de prix causés par la parution de nouvelles économiques ou géopolitiques : discours de banque centrale, chiffres de l’inflation, rapport sur l’emploi…

Il s’agit ici pour le day trader d’anticiper l’annonce et/ou la réaction du marché suite à la parution de la nouvelle pour capter le mouvement de prix lié à l’ajustement du rapport de force entre acheteur et vendeur à la lumière de la nouvelle information disponible.

Bon à savoir

Si vous tradez uniquement sur certaines plages horaires ou uniquement certains jours de la semaine, le trading de news pourrait ne pas fonctionner pour vous puisqu’il convient d’être derrière ses écrans à l’instant t.

Les outils du day trader

Le day trading est une activité extrêmement compétitive. Pour avoir une chance face à la concurrence, les day traders portent donc une attention toute particulière à leur station de trading. Voici quelques-uns des outils de trading préférés du day trader.

#1 Les graphiques boursiers

La qualité du flux de bourse est essentielle pour un day trader. Quand certaines transactions ne durent que quelques minutes voire quelques secondes, disposer de flux de cotation vraiment en temps réel n’est pas une option, mais bel et bien un impératif.

Le day trader professionnel opte pour des flux de bourse en direct avec un rafraîchissement en mode Push (lorsque la dernière cotation est poussée par la plateforme de trading sans attendre la demande de votre ordinateur), et livrée en tick par tick plutôt que par paquet.

Souvent multiples, ses écrans de trading présentent généralement plusieurs fenêtres de trading dédiées au suivi des graphiques boursiers sur plusieurs échelles de temps, au suivi de l’information économique et au passage d’ordres.

Exemple d’une station de trading paramétrée pour du day trading avec le logiciel ProRealTime. 

Bon à savoir

Les day traders font souvent appel à des modes de représentation graphiques tels que les chandeliers japonais ou barcharts pour suivre l’évolution des prix et la dynamique du rapport de force entre acheteurs et vendeurs.

#2 Les figures chartistes

Pour identifier les niveaux de prix clé du marché, le day trader fait généralement appel aux figures chartistes

Ces formes plus ou moins géométriques formées par les cours boursiers lui permettent de repérer des points d’entrée possibles, ainsi que des objectifs de cours théoriques et des niveaux d’invalidation de ses scénarios de trading au contact desquels placer ses ordres take-profit et stop-loss.

Des outils de tracés tels que les retracements de Fibonacci, les points pivots, l’éventail de Gann ou la fourchette d’Andrew peuvent également être utilisés pour compléter son analyse.

#3 Les indicateurs techniques

Pour identifier et filtrer les meilleurs signaux de trading, le day trader s’appuie aussi sur plusieurs indicateurs techniques : indicateurs de tendance, oscillateurs, enveloppes de prix…

Certains indicateurs techniques tels que les moyennes mobiles fournissent des informations sur la tendance en cours, quand d’autres tels que les bandes de Bollinger fournissent des informations sur la volatilité du marché.

Graphique ProRealTime Web de l’indice Nasdaq Composite. Une moyenne mobile simple de période 20 est ajoutée au graphique (courbe bleue en pointillés) pour suivre le sens de la tendance, ainsi que des bandes de Bollinger (en violet) pour suivre la volatilité du marché.

 #4 Le screener de marché

Pour gagner du temps dans ses recherches, le day trader utilise souvent un screener de marché. Ce filtre entièrement personnalisable permet d’avoir à tout instant une sélection des actifs financiers remplissant un certain nombre de conditions.

À chaque début de séance, le day trader sait ainsi sur quels actifs concentrer son attention pour profiter des opportunités qu’il juge les plus favorables. Les filtres peuvent être liés à la performance de l’actif, à sa volatilité, ou encore, à la présence de certains signaux techniques.

Bon à savoir

Il est possible de croiser plusieurs critères dans son screener de trading pour créer des sélections d’actifs encore plus précises.

#5 Le calendrier économique

Le calendrier économique permet au day trader de visualiser l’ensemble des rendez-vous et publications économiques de la séance boursière sous la forme d’un tableau.

Cet outil lui permet ainsi de ne pas être pris au dépourvu par les pics de volatilité occasionnés par ces publications, voire de préparer des plans de trading spécifiques dans le cadre d’une stratégie de trading de news.

Ce calendrier économique est dans la plupart des cas complété par un flux d’informations en temps réel pour garder un œil sur l’ensemble des actualités : déclarations spontanées d’hommes politiques, nouvelles économiques inopinées, catastrophes naturelles…

#6 Le journal de trading

Pour accélérer sa courbe d’apprentissage et rester maître de ses émotions, le day trader tient souvent un journal de trading.

Au format numérique ou papier, le journal de trading permet au day trader de prendre du recul sur ses pensées, ses actions et ses performances pour améliorer la qualité de sa réflexion. Face au tumulte des marchés financiers, le journal de trading offre au day trader une base de travail stable à partir de laquelle progresser.

#7 Le backtesting

Afin de tester la précision de ses signaux de trading et d’affiner ses règles de gestion du risque, le day trader peut faire appel à des outils de backtesting afin de tester la performance de sa stratégie de trading sur l’historique des prix.

Exemple d’une fenêtre de backtesting issue du logiciel ProRealTime.

Bien que les performances passées ne présagent pas des performances futures, un backtesting détaillé permet de mieux comprendre le comportement de sa stratégie de trading, notamment face à certains scénarios de marché précis : krach boursier, bulle spéculative, gap de cotation…

En fonction des résultats obtenus lors de ses tests, le day trader peut alors choisir de modifier les critères de son screener, d’ajuster les paramètres de ses indicateurs techniques, ou encore, de modifier le placement de ses ordres stop-loss et take profit.

Bon à savoir

Ne perdez pas du temps à réinventer la roue en testant des stratégies de trading connues ou des indicateurs techniques populaires, certaines communautés de traders passionnés de trading automatique ont probablement déjà fait le travail pour vous !

Mais attention aux « boîtes noires » (c’est-à-dire aux tests qui manqueraient de transparence). Les stratégies et indicateurs techniques miracles n’existent pas. Méfiez-vous de quiconque vous promet une richesse rapide.

Comment gérer le risque du day trading

Les day traders à succès cherchent avant tout à protéger leur principal outil de travail, à savoir : leur capital de trading. Ils ne sont donc pas des têtes brûlées, mais des stratèges réfléchis capables d’adopter de bonnes règles de gestion du risque. 

Voici quelques exemples de règles de money management utilisées par les day traders :

  • Toujours utiliser un ordre stop-loss
    L’ordre stop-loss permet de clôturer automatiquement la position du day trader lors de l’atteinte d’un niveau de prix donné, et par conséquent, de limiter les pertes lorsque le plan ne se déroule pas comme prévu. Mais attention, cette protection peut ne pas fonctionner dans certaines situations de marché (notamment en cas de gap de cotation).
  • Fixer une perte maximale
    Qu’elle soit définie en euros ou en pourcentages, il est essentiel de fixer une perte maximale sur une transaction, sur une séance de trading, sur un mois, sur une année… Par exemple, arrêter de trader si les pertes de la séance représentent plus de 1% de votre capital de trading.
  • Adopter une règle pour définir la taille de vos positions
    Ne définissez pas la taille de vos positions de façon intuitive, mais avec un système pensé à l’avance en fonction de critères objectifs (distance du stop-loss, niveau de volatilité du marché, performance des derniers trades…), a fortiori si vous envisagez de faire appel à des stratégies de pyramidage ou de dé-pyramidage pour ajuster votre exposition au risque de façon dynamique en fonction de la performance de votre position.

Conclusion

Le day trading est une activité spéculative extrêmement concurrentielle. Les day traders d’élite pourront certes terminer leurs séances de trading dans le vert, mais les day traders en herbes devront surtout faire attention à ne pas finir la séance en slip…
Avant de risquer votre chemise sur les marchés financiers, prenez le temps de travailler vos compétences de day trader sur un des meilleurs simulateurs de trading gratuit.

author
Maxime Parra

Maxime est titulaire d'un double diplôme de la SKEMA Business School et de la FFBC : un master en management et en analyse financière internationale. Fondateur et rédacteur en chef de NewTrading.fr, il écrit quotidiennement sur le Trading.