Momentum : effet et stratégie de trading

Qui n’a jamais rêvé de battre le marché de façon systématique ? Vous pourriez penser à juste titre que toute anomalie source de rendements supérieurs sur les marchés financiers serait rapidement exploitée et corrigée. Dans les faits, ce n’est pas forcément le cas ! Le Momentum, bien connu depuis que de nombreux chercheurs (dont Titman en 1993) en ont confirmé l’existence dans une vingtaine de pays, est un très bon exemple. Alors, la stratégie qui en découle offre-t-elle une solution miracle ?

Comprendre l’effet Momentum

A ne pas confondre avec le suivi de tendance (la tendance qu’ont les marchés à progresser dans une direction donnée), l’effet Momentum est la tendance qu’ont les actions à persister dans leur performance : les actions qui ont obtenu de bonnes performances passées tendent à surperformer les autres actions sur la période suivante. De même, les actions dont le rendement est faible auront tendance à maintenir leur sous-performance sur la période suivante.

La stratégie de Momentum, qui exploite cette anomalie et consiste à acheter les actions qui ont surperformé sur une période récente (généralement 6 mois ou 1 an) et à vendre celles qui ont sous-performé, est particulièrement efficace.

Avantages et risques

L’effet Momentum, et la stratégie qui en découle, sont intimement liés aux comportements d’excès de confiance, caractérisés par le biais d’auto-attribution ou d’individualisme. Les investisseurs cherchant à maximiser leur rendement dans le cas d’une hausse des cours, ils accordent de moins en moins d’importance aux caractéristiques fondamentales.

Force est de constater que cette stratégie est efficace. Selon une étude réalisée par Titman aux Etats-Unis sur la période 1965-1989, le rendement annuel (corrigé du risque) de la stratégie est de 12,83%.

Cela n’est pas sans risque : de temps en temps, la tendance s’inverse. Dans le moyen terme, les stratégies de Momentum se retournent et dégradent donc l’espérance de rendement. De même, un tel comportement peut être à l’origine de hausses de prix irrationnelles, autoalimentées, et, dans le pire des cas, à l’origine d’une bulle.

Conclusion

Au risque d’en décevoir certains, il n’est pas possible de battre continuellement le marché. Cela n’est ni rationnel, ni concevable. La stratégie liée au Momentum fait aussi l’objet de nombreuses critiques. Une des solutions proposée pour améliorer la stratégie serait de ne pas totalement occulter l’aspect fondamental.

Plus d'articles

Meilleurs Livres Trading

Découvrez les 5 livres dediés au Trading les plus populaires du web, ainsi que la préférence des investisseurs ayant suivi notre Initiation au Trading. Préférence des

Lire plus »

La balance des paiements

Document de comptabilité nationale d’une importance cruciale, la balance des paiements est utilisée aussi bien par les gouvernements que par les banques centrales pour piloter

Lire plus »

FED : Colombes et Faucons

La Banque Centrale Américaine ou Federal Reverse (FED), fondée en 1913 et indépendante politiquement de l’Etat Fédéral, est conduite par le Président et les gouverneurs

Lire plus »

La Journée des 3 sorcières

Tous les troisièmes vendredis du mois, les marchés financiers connaissent une journée particulièrement technique et souvent volatile appelée la Journée des 3 sorcières. Cette séance

Lire plus »

Qu’est-ce qu’un Gap ?

L’anglicisme « gap » désigne un espace de cotation laissé vierge entre deux périodes. Ces discontinuités graphiques matérialisent l’absence de transaction entre acheteurs et vendeurs sur une fourchette de

Lire plus »

La volatilité de Parkinson

La mesure classique de la volatilité historique à l’aide de l’Ecart-Type tient uniquement compte des niveaux d’ouverture et de clôture de chaque période considérée, mais

Lire plus »