Support et résistance : deux concepts clés du Trading

Support et résistance

Pour les tenants de l’analyse technique, les prix du marché respecteraient certaines limites, qualifiées de zones de support et de résistance.

Qu’est-ce qu’un support et une résistance ? Quels sont les différents types de supports et de résistances ? Comment identifier un niveau de support ou de résistance ? Comment trader le support et la résistance ?

Au terme de cet article, vous saurez reconnaître, analyser et exploiter ces zones de tension sur les marchés financiers afin de générer des plus-values au meilleur timing possible.

Qu’est-ce qu’un support ?

Un support marque une ligne (ou une zone) de ralentissement, voire de blocage du mouvement baissier. Autrement dit, la pression vendeuse (offre) devient plus faible que la pression acheteuse (demande).

On peut trouver deux raisons principales à ce phénomène :

  • soit l’offre faiblit ;
  • soit la demande s’intensifie.

Regain de confiance en l’actif, prise des bénéfices par les vendeurs, annonce économique encourageante, atteinte d’un seuil de valeur symbolique… Les motivations qui se cachent derrière l’une ou l’autre de ces deux raisons peuvent être nombreuses.

Dans tous les cas, les prix se concentrent sur ce niveau à plusieurs reprises, avant de subir un retournement de tendance ou une correction à la hausse. Une fois la zone de support cassée, celle-ci devient alors une zone de résistance.

Qu’est-ce qu’une résistance ?

À l’inverse du support, la résistance désigne un niveau de prix où les vendeurs (offre) prennent le dessus sur les acheteurs (demande). La valeur de l’actif bute donc contre ce plafond, ce qui occasionne là encore des retournements de tendance.

Ici, soit c’est la demande qui faiblit, soit c’est l’offre qui se renforce (soit les deux en même temps). On pourra imputer des causes diverses à cette résistance comme la perte de confiance en l’actif, la reprise des gains par les acheteurs, une annonce économique négative ou encore un seuil psychologique fort. Là encore, la cassure d’une ligne de résistance transforme cette dernière en ligne de support.

Comprendre le support et la résistance

Support et résistance sont deux termes qui désignent des points de forte pression entre l’offre et la demande sur les marchés. Cet affrontement entre vendeurs et acheteurs est plus important dans certaines zones ou lignes, que l’on qualifie alors de support ou de résistance.

Concepts fondamentaux du Trading et, plus précisément, de l’analyse technique, le support et la résistance sont donc au cœur de tensions qui impliquent un blocage des prix. Si la résistance représente un plafond à la hausse des prix d’un actif, le support quant à lui aura le rôle de seuil face à une tendance baissière.

Ces termes sont le théâtre d’une incertitude quant aux fluctuations des prix futurs, ce qui déclenche de belles opportunités d’entrée en position. On peut alors assister à un rebond des prix contre le support (correction technique contre la résistance), ou bien à une cassure de ceux-ci. Une cassure désigne le franchissement de la ligne de tendance ; autrement dit, la tendance se poursuit plutôt que de se retourner.

Bon à savoir : Plus le niveau de support (ou de résistance) a été atteint un nombre important de fois, plus ce dernier est considéré comme solide.

Les raisons à l’origine de ces zones de support et de résistance seraient principalement émotionnelles. Il est donc capital de bien comprendre les facteurs qui sous-tendent la psychologie du marché et des Traders (analyse comportementale)

Types de supports et résistances

Supports et résistances fixes

Parmi les trois différentes catégories de supports et de résistances que l’on peut observer en bourse, la plus simple à comprendre (et la plus attirante pour les Traders débutants cherchant à se positionner) est le niveau de support (ou de résistance) fixe.

Sur votre graphique, un tel niveau de prix peut prendre la forme d’un segment horizontal. Bien souvent, les supports fixes et résistances fixes sont purement psychologiques.

Ils peuvent par exemple désigner :

  • un chiffre arrondi (par exemple le niveau des 100€ par action) ;
  • un plus haut (ou plus bas) historique pour l’actif ;
  • tout autre niveau qui détient une charge émotionnelle lourde.

Bon à savoir : En général, les Traders placent leurs ordres Stop Loss et Take Profit sur des valeurs arrondies. Ce phénomène renforce encore davantage les retournements constatés au contact de lignes fixes.

Supports et résistances semi-dynamiques

Pour évoquer les supports et résistances semi-dynamiques, on peut également parler de ligne de tendance. Ici, la droite (ou le segment) tracée est oblique, et suit la tendance haussière ou baissière du cours boursier.

Un support ou une résistance semi-dynamique est donc modélisé par un trait diagonal qui suit l’évolution des mouvements de prix sur la durée, mais à un taux fixe ou déterminé à l’avance. Parce que le taux est fixe, la forme géométrique tracée sera bien une droite et non une courbe.

Supports et résistances dynamiques

Les supports et résistances dynamiques, quant à eux, sont modélisables sous la forme d’une courbe. Ceux-là suivent la tendance de l’actif, qui peut alors gagner en ampleur ou, au contraire, s’essouffler progressivement.

Un support ou une résistance dynamique caractérise donc une zone de blocage de plus en plus forte, ou au contraire, de moins en moins apte à contenir la pression acheteuse (pour une résistance) ou vendeuse (pour un support).

Trader le support et la résistance

Identifier un support ou une résistance

Maintenant que nous avons défini le support et la résistance dans la théorie, il est temps d’apprendre à reconnaître ces zones (ou lignes) dans la pratique, chose qui peut s’avérer parfois plus complexe que prévu.

Pour ce faire, on dispose de cinq outils clés :

  • Les mouvements de prix antérieurs. Une tendance puissante soudainement bloquée à un niveau de prix donné peut laisser présager de la présence d’un support ou d’une résistance. Pour autant, un blocage si net attire souvent l’attention des suiveurs de la tendance principale, qui mettront tout en place pour dépasser au plus vite cette zone de tension. Dans une tendance bullish (haussière), la pression acheteuse pourrait donc redoubler, et inversement dans une tendance bearish (baissière).
  • La période temporelle. Pour s’assurer de l’existence d’une zone de résistance ou de support, rien de tel que d’attendre. Sur la durée, il est alors possible de constater si oui ou non, les prix ralentissent lorsqu’ils atteignent un niveau donné. Veillez toutefois à intégrer votre analyse dans l’échelle de temps qui correspond à la stratégie de Trading choisie.
  • Le nombre de points de contact. Ce qui caractérise le mieux une zone de support ou de résistance est le nombre de fois que le cours boursier vient se cogner contre cette dernière. Attention toutefois à ne pas attendre trop longtemps, sans quoi une cassure pourrait anéantir vos opportunités de Trading.
  • Les volumes. Qui dit affrontement entre pression acheteuse et pression vendeuse, dit augmentation des volumes tradés. Prendre en considération le nombre d’ordres passés et confronter ce chiffre aux volumes habituels de l’actif vous aidera donc à identifier les points de tension propres aux supports et aux résistances. 
  • La tendance de fond. Élargir votre horizon temporel peut vous permettre d’identifier les plus hauts et plus bas historiques d’une valeur. Ainsi, l’hypothèse selon laquelle “le marché se souvient” vous permettrait d’anticiper les niveaux de support et résistance à venir.

Pour mettre en place toutes ces stratégies d’identification, les outils de dessin sur graphique, indicateurs techniques et compétences en analyse chartiste seront autant de munitions nécessaires.

Attention : Les cours boursiers des actifs les plus volatiles sont parfaitement susceptibles de dépasser momentanément une zone de support ou de résistance, avant d’être corrigés. Sachez donc gommer ces aléas du marché dans vos analyses !

TÉLÉCHARGEMENT GRATUIT
Testez le logiciel ProRealTime

Créez des systèmes de Trading complexes sans une seule ligne de code, testez-les en direct, puis lancez-les en réel sur les marchés.

TÉLÉCHARGER

Quels indicateurs techniques ?

Comme expliqué plus haut, l’analyse des supports et résistances peut être effectuée directement sur graphique, grâce à l’analyse chartiste (ou analyse graphique).

Celle-ci peut être menée à l’aide :

  • des courbes et lignes de tendances que l’on peut tracer en oblique ;
  • du mode de représentation en chandeliers japonais, en étudiant le corps des bougies (et non leur ombre).

Mais certains indicateurs techniques permettent d’accéder à des informations que les graphiques ne peuvent fournir visuellement.

On pense notamment :

  • aux moyennes mobiles (à divers horizons temporels) ;
  • aux Bandes de Bollinger ;
  • aux Points Pivots ;
  • aux retracements de Fibonacci ;
  • aux extensions de Fibonacci.

Moyennes mobiles

Parce qu’elles lissent avec plus ou moins d’intensité les fluctuations du cours en bourse, les moyennes mobiles donnent un meilleur aperçu des tendances de fond du marché.

Selon l’horizon temporel de votre stratégie de Trading, on préconise d’allier plusieurs moyennes mobiles à diverses échelles de temps afin de réduire le risque de moins-value. Les durées les plus utilisées sont sur 9, 21, 50 et 100 jours.

Selon vos besoins, libre à vous de choisir entre moyenne mobile arithmétique (simple), moyenne mobile exponentielle (la plus utilisée) ou moyenne mobile pondérée.

Bandes de Bollinger

Les Bandes de Bollinger reprennent et optimisent le concept de moyenne mobile (généralement à 20 jours) pour en tirer des informations supplémentaires. Ces dernières proviennent des bandes inférieure et supérieure qui enserrent le cours boursier.

Bien souvent, les rebonds les plus forts d’une valeur contre un niveau de support (ou corrections techniques contre un niveau de résistance) surviennent après un resserrement des deux bandes. Un tel phénomène permet donc d’anticiper et de trader avec une bonne probabilité de succès.

De même, si le cours de l’actif sort d’entre les deux bandes, la probabilité que la tendance se poursuive augmente fortement : de quoi donner des outils pour mener une stratégie de suivi de tendance et miser sur la cassure de la zone de support (ou de résistance).

Points Pivots

Les points pivots se fondent sur le cours de la veille afin de tracer 5 ou 7 droites horizontales sur votre graphique. Celles-ci serviront de valeurs d’étalonnage pour prédire à quels niveaux le cours de l’actif est susceptible de rencontrer des résistances (ou des supports).

Grâce aux points pivots, on détermine donc à l’avance les possibles zones de tension à venir sur le marché. C’est notamment le rôle des supports S1, S2 et S3 calculés, ainsi que des résistances R1, R2 et R3, qui gravitent tous autour du point pivot.

Retracements de Fibonacci

Le Trader qui compte parier contre la tendance principale (stratégie contrariante) a tout intérêt à utiliser les retracements de Fibonacci. Ces retracements représentent l’ensemble des rebonds et des corrections techniques, respectivement contre les lignes de support et de résistance.

Le ratio de Fibonacci (0,618) est employé pour identifier 5 niveaux de Fibonacci, soit autant de lignes horizontales qui aident le Trader à quantifier l’amplitude des retracements après que le cours ait atteint la zone de support/résistance.

Ces 5 niveaux de Fibonacci sont estimés en pourcentage de chute (après une résistance) ou de hausse (après un support) à :

  • 23,6% ;
  • 38,2% ;
  • 50% ;
  • 61,8% ;
  • 78,6%.

Concrètement, chacun de ces seuils est censé ralentir les mouvements de prix, offrant autant d’opportunités de trade aux investisseurs. On peut également parler parfois de niveaux de Fibonacci, ou d’extensions de Fibonacci.

Attention : Cet indicateur technique n’est légitime que pour trouver des points d’entrée à court terme (Scalping, voire Day Trading).

Quelles stratégies de Trading ?

On distingue deux principales stratégies qui consistent à exploiter les niveaux de support et de résistance :

  • La stratégie contrariante ou Trading de gamme. Cette stratégie consiste à anticiper les retracements lorsque le cours boursier atteindra la zone de tension. Un Trader achètera donc lorsque les prix toucheront le support, car il prévoit un rebond (hausse). Un Trader vendra si les prix atteignent la résistance, anticipant une correction technique (baisse).
  • La stratégie de suivi de tendance ou Trading d’évasion. Cette stratégie consiste à anticiper la cassure de la zone de support ou de résistance. Le Trader suit donc la tendance principale, persuadé qu’elle dépassera le seuil psychologique identifié sur les graphiques.

Pour appliquer correctement chacune de ces deux stratégies et limiter vos risques de pertes, il est impératif de paramétrer un maximum d’indicateurs techniques adaptés. 

De plus, la réussite de votre trade dépendra grandement du timing choisi. Combien de retracements attendre avant de prendre position ? Vaut-il mieux anticiper, ou attendre que la tendance démarre avant d’investir ?

Pour répondre à ces questions, deux axes de réflexion s’offrent à vous :

  • les règles de Money management, pour réduire les moins-values et augmenter les plus-values potentielles ;
  • l’étude historique des cours boursiers de la valeur sur laquelle vous tradez, afin de mieux comprendre le comportement passé du marché dans des cas similaires.

Manque de consolidation et volatilité élevée sont deux phénomènes susceptibles d’impacter vos gains lorsque vous tradez les supports et les résistances. Outre la prudence et les indicateurs techniques, de véritables outils d’aide à la décision tels que ceux du logiciel ProRealTime peuvent vous aider à détecter la tendance et à automatiser vos transactions.

author

Maxime PARRA

Trader pour compte propre depuis 2010 et finaliste de la première saison des Talents du Trading BFM Business, Maxime Parra est diplômé du Programme Grande École de SKEMA Business School et d’un Master en Analyse financière internationale obtenu à la Faculté de finance, banque et comptabilité de Lille.

Des articles pour aller plus loin

Trader addict

Attention aux signes avant-coureurs de l’addiction au Day Trading

Grâce à l’explosion des applications de Trading en ligne, toute personne disposant d’un smartphone et d’un peu d’argent peut devenir.

25 août 2022
Monétiser audience Trading

Trading : 5 Conseils pour Monétiser votre Audience

En tant que Trader indépendant, vous disposez d’une réputation grandissante dans le monde de l’investissement boursier, et pourtant, vos revenus.

22 août 2022
Meilleurs Traders

Top 7 des meilleurs Traders de tous les temps

Pour le grand public, les Traders ont une aura assez fascinante. Soumis à une énorme pression, ils doivent gérer des.

14 avril 2022