Swing Trading : Guide 2021 du Swing Trader débutant

Trader Débutant : découvrir le Swing Trading (Guide 2021)

Guide 2021 du Swing Trading

Le Swing Trading est une stratégie spéculative dans laquelle les investisseurs achètent et conservent des actifs pour profiter des mouvements de prix attendus sur plusieurs jours.

Les swing traders s’appuient généralement sur l’analyse technique pour déterminer les points d’entrée (achat) et de sortie (vente).

Qu’est-ce que le Swing Trading ?


Définition du Swing Trading

Le swing trading est une stratégie de trading dans laquelle les investisseurs achètent une action ou un autre actif et le conservent pendant une période de temps allant généralement de quelques jours à plusieurs semaines, dans l’espoir de réaliser un bénéfice.

Le swing trading est donc une stratégie par laquelle les investisseurs négocient des actions et d’autres titres en fonction des fluctuations du marché en utilisant l’analyse technique, parfois complétée par une analyse fondamentale.


Fonctionnement du Swing Trading

La stratégie de base du Swing Trading suivie par les traders consiste à acheter une action à forte tendance après que sa période de correction ou de consolidation soit terminée.

Les actions à forte tendance effectuent souvent un mouvement rapide après avoir terminé leur correction, ce dont on peut profiter.

Ces actions sont ensuite vendues après 2 à 7 jours pour une hausse de 5 à 25 %. Ce processus peut ensuite être répété. On peut également jouer le côté court en vendant à découvert les actions qui tombent en dessous des niveaux de soutien.

En résumé, l’objectif d’un Swing Trader est de gagner de l’argent en capturant les mouvements rapides des actions au cours de leur vie, tout en s’assurant que le risque est contrôlé par des techniques de gestion financière appropriées.

Pourquoi utiliser le Swing Trading dans sa stratégie de Trading ?


Avantages du Swing Trading

Il permet aux traders de tirer parti des mouvements de prix favorables sur le marché. Les marchés financiers sont très dynamiques et ne se déplacent jamais dans une seule direction. La stratégie swing permet aux traders de profiter du flux naturel des marchés en gagnant de l’argent lorsque le marché est à la hausse ou lorsqu’il se replie.

Cette stratégie de trading permet d’identifier plus d’opportunités et donc de réaliser plus de profits (généralement). De cette façon, il est possible de répartir le risque et d’identifier d’autres marchés pour d’autres transactions.

Dans le swing trading, les stop loss sont généralement plus petits comparés aux trades à plus long terme. Les stop loss sur un swing trading peuvent être de 100 pips sur la base d’un graphique de 4 heures, alors qu’un stop loss peut être de 400 pips sur un graphique hebdomadaire car il est basé sur la tendance générale. Cela permet aux traders de placer des positions de plus grande taille au lieu de positions à très faible levier via les tendances à plus long terme.

Le swing trading est aussi une aubaine pour les traders à temps partiel, car ce sont les personnes qui font du trading tout en travaillant. D’un côté, les day traders doivent surveiller très régulièrement leurs graphiques pour suivre le marché, de l’autre, les swing traders n’ont pas besoin de consacrer autant d’attention.

Enfin et par conséquent, le swing trading ne doit pas nécessairement être un travail à temps plein, il évite aux traders la forte pression du day trading.


Limites du Swing Trading

Le Swing Trading ne permet normalement pas le même effet de levier que le Day Trading (levier plus faible).

Le capital est immobilisé pendant une période plus longue dans le swing trading par rapport au day trading. Les actions sont détenues pendant plusieurs jours, alors qu’en day trading, les positions sont fermées le même jour de bourse.

Les marchés peuvent faire des mouvements spectaculaires pendant la nuit alors que le marché est fermé. Si ce mouvement est dans le sens opposé d’une position ouverte, cela risque d’entraîner une perte très importante car même les ordres de protection ne pourront la limiter (le marché étant fermé). Seuls les stops garantis proposés par quelques courtiers peuvent éviter ce risque de gap mais souvent au prix de frais plus importants.


Risques du Swing Trading

Comme tout style de trading, le swing trading comporte beaucoup de risques. Les traders swing sont exposés à plusieurs types de risques, le plus courant étant le risque de gap (d’écart), où le prix d’un titre augmente ou baisse de manière significative en fonction de nouvelles ou d’événements qui se produisent pendant que le marché est fermé, que ce soit la nuit ou le week-end.

Le cours d’ouverture reflétera le choc de toute nouvelle inattendue. Plus le marché est fermé longtemps, plus le risque est grand. Les changements brusques de direction du marché constituent également un risque, et les swing traders peuvent passer à côté des tendances à long terme en se concentrant sur des périodes de détention plus courtes.

Comment ouvrir un compte de Swing Trading ?


Swing Trading : quel courtier ?

Trouver un bon courtier pour pratiquer le swing trading peut prendre beaucoup de temps. Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte en fonction des besoins inhérents à cette forme de trading. Il est donc primordial de prendre le temps de comparer les différentes plateformes de négociation, les frais et les commissions. Des outils d’analyse graphique pointus, comme le propose le courtier PRT Trading, sont également indispensables pour appliquer les meilleures stratégies de swing trading.


Swing Trading : quel type de compte ?

Les courtiers proposent souvent de nombreux types et niveaux de comptes différents. Pour réaliser des opérations de swing trading, un compte permettant d’accéder à plusieurs marchés dont le Forex, les matières premières, les actions ainsi que des produits dérivés, est recommandé. 

Il est aussi particulièrement important d’utiliser un compte sur marge qui permet d’utiliser un effet de levier à moindre frais pour compenser la faible volatilité qui peut survenir sur certains actifs sur une courte période de temps. 


Swing Trading : quels marchés financiers ?

Le swing trading est une pratique qui consiste à prendre et conserver des positions sur plusieurs jours. Pour cela, il est important de choisir les marchés financiers les mieux adaptés. 

Graphique de l’action Tesla en unité de temps H2 sur le logiciel ProRealTime

Les actions et les devises sont particulièrement adaptées mais les matières premières et les crypto-monnaies peuvent également faire de très bons marchés d’investissement.


Swing Trading : quels produits financiers ?

Concernant les produits à négocier pour investir sur ces marchés, les Futures sont particulièrement adaptés surtout si la stratégie utilisée impose l’utilisation d’un levier. Certains autres produits dérivés peuvent être utilisés, comme les options. Les actions en direct représentent aussi un bon support à condition d’avoir un courtier qui offre de faibles commissions et de ne pas réaliser beaucoup d’opérations chaque mois.

De même, les CFD peuvent être utilisés mais seulement sur de courtes périodes de détention (quelques jours) en raison de frais élevés.

Comment Trader avec le Swing Trading ?


Swing Trading : quelles ressources ?


Capital de départ

En règle générale, le swing trading d’actions par exemple nécessite au moins 5 000 à 10 000 dollars de capital de départ. En dessous de ces sommes, il y a un risque de devoir placer un pourcentage important du capital sur chaque position afin de minimiser l’impact des frais, ce qui implique de fait une prise de risque importante. En effet, il est recommandé de ne pas dépasser 1 à 2% du capital total sur chaque opération.


Connaissances et compétences

L’analyse technique et la lecture des graphiques sont deux bonnes compétences pour un swing trader car il s’agit de court terme et les points d’entrée et de sortie de position ont une importance capitale dans la performance finale. Il est donc très important de se former correctement, à l’aide par exemple de la formation NewTrading START, et d’acquérir de l’expérience en s’entraînant sur les graphiques.

Le swing trading impliquant une approche sur plusieurs jours voire semaines, il peut se révéler important de faire une analyse fondamentale afin d’analyser le marché visé dans son ensemble et les éventuelles informations qui pourraient impacter vos positions (statistiques économiques par exemple). Pour cela, il est primordial d’acquérir les connaissances et compétences qui permettent de réaliser une bonne analyse fondamentale du marché cible.


Mode de représentation graphique

Les swing traders utilisent l’analyse technique, qui est l’étude des tendances et des modèles statistiques sur un graphique boursier, pour repérer les opportunités de négociation. 

De nombreux traders trouvent que les graphiques en chandeliers sont plus faciles à comprendre et à interpréter que les graphiques à barres traditionnels. Il est possible d’utiliser ces graphiques pour identifier les endroits où il y a une pression d’achat et de vente (et l’intensité de cette pression). Les swing traders utilisent généralement les unités de temps allant de M30 à H4 (respectivement 30 minutes et 4 heures par chandelier).


Indicateurs techniques

Les swing traders s’appuient sur une grande variété d’indicateurs techniques et de graphiques pour comprendre la psychologie du marché, en analysant des modèles sur plusieurs jours pour déterminer la direction probable du cours d’une action.

Les indicateurs techniques peuvent donner de nombreuses informations sur la dynamique d’un actif, l’accélération ou encore apporter la confirmation d’un retournement de tendance. Les indicateurs les plus utilisés pour le swing trading sont : le RSI, les moyennes mobiles, les retracements de Fibonacci et le MACD. 


Swing Trading : quel profil d’investisseur ?


Appétence au risque

Pour réaliser une activité de swing trading, il est souvent nécessaire d’avoir une tolérance au risque relativement importante. En effet, cette forme de trading implique de prendre des positions qui peuvent durer plusieurs semaines avec un fort potentiel de gain mais aussi de pertes potentielles non négligeables, surtout en cas de mauvaise série. 

Le risque peut toutefois être limité en appliquant une gestion du capital stricte avec des ordres de protection placés systématiquement au moment de l’entrée en position. Ainsi, le risque est limité à ce que le trader décide de mettre en jeu et il est connu d’avance (sauf risque de gap).


Disponibilité

Le swing trading n’est pas aussi contraignant en terme de disponibilité que le scalping ou le day trading. En effet, les positions restant ouvertes plus longtemps, il n’est pas forcément nécessaire de scruter les graphiques en permanence. D’autant plus que les ordres de protection peuvent être positionnés en amont et que les analyses peuvent être réalisées en dehors des horaires d’ouverture des marchés.

Il est donc possible de procéder à une simple vérification quotidienne des positions ouvertes et lorsque cela est possible, passer 2 à 3 heures pour appliquer les analyses et passer les ordres.


Expérience

Comme pour les autres formes de trading, il est souvent nécessaire d’accumuler une expérience importante. Celle-ci prend tout d’abord la forme de recherches et lectures qui apportent un ensemble de connaissances techniques sur les marchés. Ensuite, il est important de trouver une stratégie adéquate et de la tester sur un compte de démonstration ou grâce à un simulateur, ce qui permet d’acquérir au fil du temps une expérience sans risquer d’argent.

Il est tout de même important de passer en compte réel car cette expérience est primordiale. En effet, le fait de risquer de l’argent fait ressortir différents biais psychologiques qu’il est important de maîtriser (émotions). Il peut falloir jusqu’à un an pour être pleinement opérationnel sur une stratégie donnée et l’expérience pratique des marchés accumulée au fil des opérations et des années (périodes de crise, de haute volatilité, gaps) renforce encore les compétences d’un swing trader.


Swing Trading : comment optimiser sa stratégie ?


Piloter ses résultats

Le journal de trading est un outil indispensable pour suivre et piloter ses résultats. Il permet dans un premier de connaître précisément ses performances pour chaque stratégie et dans un second temps de pouvoir repérer les faiblesses d’une stratégie pour l’améliorer ou l’abandonner dans le pire des cas.


Automatiser sa stratégie

Il est possible d’automatiser sa stratégie en utilisant un robot de trading. Pour cela, il faut soit avoir de solides connaissances en codage, soit fournir les détails de sa stratégie à un développeur qui créera le robot, soit acheter un robot existant qui se rapproche de l’objectif.

Le swing trading n’est pas aussi adapté à l’automatisation que le scalping ou le day trading. En effet, les positions restent ouvertes plus longtemps et la quantité d’ordres à passer est moindre. De plus, le paramètre de l’analyse fondamentale entre largement en compte et il est très compliqué de le prendre en compte dans un robot (la majorité des robots se basent sur l’analyse graphique). Toutefois, il est possible d’automatiser certaines tâches, comme la recherche de signaux ou encore le journal de trading.


Augmenter son rendement

Le rendement est le résultat des opérations réalisées par le swing trader. Il peut être négatif ou positif et dans tous les cas il est important de chercher régulièrement à l’améliorer. Pour cela, chaque détail compte pour parvenir à faire augmenter son rendement. Que ce soit au niveau de la stratégie, des marchés visés ou encore de la gestion du capital, il existe souvent des moyens d’optimiser ces points afin d’augmenter son rendement.

Contrairement au day trading, où le rythme de négociation est extrêmement rapide, le swing trading est plus lent. Cette stratégie est un excellent moyen de comprendre les mouvements du marché et de s’initier à l’analyse technique et fondamentale.

Le swing trading est une stratégie spéculative dans laquelle les investisseurs achètent et conservent des actifs pour profiter des mouvements de prix attendus.

Les Swing traders s’appuient sur l’analyse technique pour déterminer les points d’entrée et de sortie et sur l’analyse fondamentale. Cette forme de trading reste néanmoins risquée, notamment à cause des gaps (lorsque le prix d’un titre change alors que le marché est fermé). Il est donc très important de respecter la gestion du capital et suivre ses résultats afin d’adapter constamment ses stratégies aux évolutions du marché.

Checklist 2021 du Trader débutant