Vérifier le sérieux de son courtier en 6 points

Défier le marché avec professionnalisme nécessite de pouvoir compter sur un courtier de confiance, pleinement aligné avec vos intérêts et prêt à monter au front à vos côtés.

Plutôt que de vous contenter d’une analyse superficielle, mieux vaut donc porter la plus grande attention au choix de votre courtier pour vous assurer de son sérieux.

Voici la liste des points à vérifier avant d’arrêter votre choix.

Avertissement

Le Trading ne convient qu’à une clientèle avisée capable de comprendre le fonctionnement de produits financiers complexes (CFD, Futures, Options,…) et de supporter des risques élevés, dont des pertes rapides supérieures aux dépôts, notamment en raison de l’effet de levier. D’après l’AMF, près de 90% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent.

#1 Autorisation, régulation et enregistrement

AMF en France, FCA au Royaume-Uni, SEC aux États-Unis… Commencez par identifier le régulateur correspondant au lieu d’exercice de votre courtier.

Évitez de préférence les brokers réglementés dans des juridictions offshore où l’environnement juridique pourrait être moins stricte (Malte, Chypre, Les Bermudes…).

En France, vous pourrez vous référer à la liste noire de l’AMF afin de vérifier que l’intermédiaire financier envisagé ne soit pas blacklisté (penser à bien faire la recherche avec le nom de marque, puis avec le nom de l’entreprise). 

Toute nouvelle entreprise créée et immatriculée auprès du registre des entreprises est par défaut « autorisée »,  « réglementée » et « régulée » sur le territoire français. 

Par conséquent, son absence de la liste noire ne saurait être un critère suffisant pour arrêter votre choix, vérifiez donc que le courtier soit également enregistré auprès du site officiel de la Banque de France (Regafi), chargé de répertorier les agents financiers.

Exemple de recherche concluante pour notre partenaire « ProRealTime » :

Enfin, vous pourrez également consulter la liste des condamnations pour parfaire votre travail de « due diligence » et vérifier que votre intermédiaire financier n’a pas été épinglé pour de mauvaises pratiques.

#2 Réputation et avis clients

Le courtier a-t-il bonne réputation ? Consulter la notation et les avis laissés sur Google et Trustpilot vous permettra d’évaluer la qualité du service proposé et de détecter d’éventuelles défaillances dénoncées par les utilisateurs.

Les Forums spécialisés et réseaux sociaux pourront également vous permettre d’échanger directement avec les clients du broker pour glaner des informations de première main.

Un tour sur le réseau social professionnel LinkedIn vous permettra quant à lui de vous renseigner sur le nombre d’employés du broker et sur leurs profils (ancienneté, formation, expériences professionnelles passées…).

#3 Protection des fonds

Le sérieux d’un broker n’exclut pas le fait qu’il puisse être atteint par des difficultés financières. Assurez-vous que votre courtier détienne les fonds des clients dans des comptes ségrégués (séparés de ses propres fonds). 

En cas de faillite du broker, vos fonds seront alors épargnés.

Renseignez-vous également sur la garantie offerte en cas de faillite de l’établissement bancaire utilisé pour héberger vos fonds. En France, le Fonds de Garantie des Dépôts protège par exemple les clients des banques à hauteur de 100000€ par personne et par établissement.

Enfin, assurez-vous que les modes de dépôt et de retrait des fonds vous conviennent et que les délais soient raisonnables. Soyez également attentifs aux éventuels frais de retrait susceptibles de s’appliquer.

#4 Qualité et transparence de l’offre de courtage

Bien que les frais de courtage soient le premier réflexe des investisseurs lorsqu’il s’agit de comparer les meilleurs brokers Trading, ceux-ci ne constituent que la partie émergée de l’iceberg.

Renseignez-vous pour savoir si votre courtier est un broker « no dealing desk » ou « dealing desk ». Contrairement à ce que pourrait laisser croire cette terminologie, un courtier « no dealing desk » (littéralement, sans bureau de Trading) sera une meilleure option en raison de l’absence de conflit d’intérêts avec ses clients.

Toutes choses égales par ailleurs, plus les informations fournies par le courtier seront claires et transparentes (en matière de frais, de marges, de leviers proposés…) et plus ses promesses marketing seront modérées, plus le signal sera encourageant.

Envisagez enfin de tester la plateforme de Trading et les outils mis à disposition par le courtier afin d’évaluer le panel de fonctionnalités proposées, leur fiabilité technologique et leur facilité d’utilisation. Pour ce faire, des ressources éducatives de qualité seront un vrai plus.

Bon à savoir : 

Les applications de Trading « gratuites » peuvent parfois coûter très cher à leurs clients. Renseignez-vous sur le business model des courtiers « zéro commission » avant d’envisager une telle option.

#5 Réactivité et compétence du service client

Ne pas obtenir de réponse lorsqu’il s’agit de changer la couleur d’un indicateur technique sur votre plateforme de Trading n’est pas dramatique, mais ne parvenir à joindre aucun conseiller lors d’un appel de marge ou d’une situation de marché délicate est en revanche extrêmement problématique…

Assurez-vous que le service client de votre broker soit disponible dans votre langue (ou dans une langue que vous maîtrisez bien) et n’hésitez pas à le tester avec quelques questions pour évaluer sa rapidité et la qualité des réponses apportées !

#6 Sécurité et protection des données

En croissance exponentielle, les cyberattaques n’épargnent pas les intermédiaires financiers. Bien au contraire… Les comptes de Trading (a fortiori ceux permettant les retraits en cryptomonnaies) sont une cible de choix.

Vérifiez systématiquement l’adresse URL du site du broker sur lequel vous vous connectez et assurez-vous que ce dernier présente bien un chiffrement SSL (avec un petit cadenas à gauche de l’URL) pour protéger vos données personnelles et financières.

Exemple de chiffrement SSL sur le site trading.prorealtime.com de notre partenaire :

Renseignez-vous également sur les mesures de sécurité mises en œuvre par le broker pour tenter de contrer les cyberattaques (double authentification, audits externes, prévention…).

Lors du choix de votre intermédiaire financier, la fiabilité des brokers envisagés doit systématiquement être placée au centre de vos préoccupations. Vous voilà désormais armés de quelques bons réflexes en la matière !

100% Gratuit
Tester le logiciel ProRealTime

Profitez du compte de démonstration ProRealTime pour tester gratuitement et en temps réel un logiciel de Trading de qualité professionnelle.

DÉCOUVRIR
author
Maxime Parra

Maxime est titulaire d'un double diplôme de la SKEMA Business School et de la FFBC : un master en management et en analyse financière internationale. Fondateur et rédacteur en chef de NewTrading.fr, il écrit quotidiennement sur le Trading.