AMF

La plupart des pays se sont dotés d’entités de contrôle dont le but est de réguler les marchés financiers. Comme beaucoup de marchés, celui de la finance peut très vite devenir incontrôlable si des barrières et des restrictions ne sont pas mises en place afin de protéger tous les acteurs.

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF)

L’AMF est née en 2003 de la fusion de trois entités : le Conseil des marchés financiers, la Commission des opérations de bourse et le Conseil de la discipline de la gestion financière. Sa mission est de réguler les produits, les acteurs, les infrastructures financières, les sociétés cotées mais aussi les quotas d’émission de CO2 de toute la place financière française. Elle a un pouvoir législatif en édictant des règles qui doivent être respectées. L’AMF peut utiliser son pouvoir exécutif en sanctionnant les acteurs ne se pliant aux règles établies. Enfin, elle se doit également d’informer les épargnants. En effet, les épargnants particuliers ont le plus souvent un accès réduit aux informations financières et sont moins bien armés pour faire face aux aléas des marchés contrairement aux professionnels.

La Financial Conduct Authority (FCA)

Suite aux erreurs commises dans la gestion de la crise des subprimes, le gouvernement britannique a décidé de supprimer la Financial Services Authority (FSA) pour créer la Prudential Regulation Authority (PRA) et la Financial Conduct Authority (FCA). Le but de cette dernière est dans la droite ligne des activités de l’AMF : réguler les marchés financiers du Royaume-Uni, s’assurer de l’intégrité des acteurs et les punir en cas de fautes. Elle peut enquêter sur les organisations mais également sur les individus ayant pu commettre des fautes. Les produits financiers à disposition des professionnels et des particuliers sont également dans la ligne de mire de cette institution.

Des institutions loin d’être indépendantes mais nécessaires

Si son financement provient des paiements des amendes par les entités financières condamnées, les membres du directoire de la FCA sont directement nommés par le trésor.  Il en va de même pour  l’AMF qui est loin d’être indépendante vis-à-vis du pouvoir en place. Par exemple, le président est nommé par décret par le Président de la république, et ce pour un mandat de 5 ans non renouvelable. Un commissaire au gouvernement est également nommé par le ministre de l’économie. Les dérives récentes des marchés financiers ont montré l’impérieuse nécessité de contrôler plus durement les activités de marchés. Sans en réduire l’activité, ces institutions sont là pour s’assurer que l’investisseur ne sera pas dupé par un produit mal conçu ou bien mal expliqué, et que les institutions financières attirées par les gains à court terme ne compromettront pas leur avenir à long terme.

Lorsque vous choisissez de traiter avec un broker, il est indispensable de s’assurer que ledit broker est bien régulé dans son pays de résidence. En l’occurrence par la FCA au Royaume-Uni ou par l’AMF en France.