Vivre du Trading : rêve ou réalité ?

Toupie d'Inception : vivre du trading, rêve ou réalité

Si la toupie continue de tourner sans jamais tomber, alors vous rêvez. Cette astuce dévoilée dans le film Inception est tout autant valable dans le monde du Trading : tant que la chance est avec vous, vous pouvez continuer de croire aux promesses de richesse facile de nombreux vendeurs de rêves. Mais méfiez-vous : bien souvent, la chance tourne parfois très vite.

En effet, vivre du Trading demande à l’investisseur d’être capable de réaliser des bénéfices de manière constante et sur le long terme. Pour cela, pas de miracle : la chance ne suffit pas. Il vous faudra du talent et une stratégie solide.

Pléthore de messages publicitaires jouent sur cette confusion pour faire naître l’espoir, dans l’esprit des débutants, qu’il est possible de vivre du Trading. Soyez prudent et apprenez à distinguer la chance du talent.

Comme je l’évoque dans les 7 idées reçues sur le Trading, les bénéfices dégagés par une majorité de Traders particuliers sont en fait des primes de risque, et non des bénéfices dégagés grâce à l’identification d’anomalies de marché.

Changer de vie, libérer du temps libre, vivre dans l’opulence… toutes ces promesses sont bien souvent des arnaques “marketing” promues par les vendeurs de rêve du Trading.

Rêves de richesse : un réveil bien souvent brutal

Quelles conditions devraient être réunies pour que vous puissiez réellement vivre du Trading ? Prenons un cas concret et calculons.

Admettons que vous mettiez toutes les chances de votre côté : vous investissez un capital de départ d’une valeur de 100 000€. De plus, il s’avère que vous possédez un don pour le Trading puisque vous atteignez les 10% de rendement annuel (soit l’équivalent des performances de Bridgewater, l’un des fonds spéculatifs les plus rentables au monde).

Félicitations, vous pouvez désormais vivre d’un salaire proche du RSA ! Grâce à votre capital et à vos compétences d’expert, vous dégagerez environ 10 000€ par an, soit 833€ mensuels, et ce, sans compter les charges…

Pas très gratifiant pour un tel investissement, n’est-ce pas ? Pas de panique, deux solutions s’offrent à vous : soit vous disposez d’un capital de départ bien plus élevé que 100 000€ à consacrer à la pratique du Trading, soit vous devenez le nouveau super Ray Dalio et parvenez à dépasser allègrement les 10% de rentabilité.

Dans ce dernier cas, et comme le souligne l’Autorité des marchés financiers (AMF), vous vous situerez au sommet des 10% de Traders qui parviennent à dégager un bénéfice au détriment des 90% restants qui subissent des pertes.

Des alternatives pour ancrer le Trading dans la réalité

Vous l’aurez compris (du moins je l’espère) vivre du Trading en tant qu’indépendant est un mythe. Néanmoins, l’investissement boursier trouve son utilité dans d’autres approches ; tout l’enjeu est de savoir lesquelles.

L’approche patrimoniale vous permet d’investir à long terme dans l’économie comme dans votre propre patrimoine. Ainsi, vous dégagez un complément de revenu et protégez vos fonds contre l’inflation.

Cette vision implique un Trading minimaliste qui supprime le besoin d’intermédiaires (et donc les frais de courtage grâce à une gestion directe) tout en abaissant le niveau de risque auquel vous vous exposez.

Il reste toutefois possible de spéculer sur les marchés financiers au travers d’une approche ludique. Dans cette idée, il est primordial de garder à l’esprit l’aspect ludique du Trading pour limiter vos risques de perte ainsi que le temps passé devant vos graphes boursiers.

À moins donc que vous ne souhaitiez appréhender une approche purement professionnelle du Trading en spéculant avec des fonds sous gestion, vivre de l’investissement en bourse est mission impossible. 

Il n’en reste pas moins intéressant de se former sérieusement au Trading dans l’idée de tirer un complément de revenu de cette activité, ou tout simplement d’effectuer quelques sessions de Trading pour le plaisir.