Éviter les arnaques du trading : les signes avant-coureurs d’une escroquerie

  • Blog
  • Bases du Trading
  • Éviter les arnaques du trading : les signes avant-coureurs d’une escroquerie

L’escroc et ses complices filent avec la caisse. Victime d’une arnaque au trading bien ficelée, Martin vient de perdre l’intégralité des 5000€ déposés sur son compte de trading. Il n’a plus que ses yeux pour pleurer… 

Avec plusieurs milliers de sites Internet frauduleux répertoriés dans la liste noire de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), la mésaventure vécue par Martin n’est pas un cas isolé. Voici 5 signes avant-coureurs à connaître pour détecter les escroqueries avant qu’il ne soit trop tard.

Avertissement

Le Trading ne convient qu’à une clientèle avisée capable de comprendre le fonctionnement de produits financiers complexes (CFD, Futures, Options,…) et de supporter des risques élevés, dont des pertes rapides supérieures aux dépôts, notamment en raison de l’effet de levier. D’après l’AMF, près de 90% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent.

#1 Les promesses de rendement irréalistes

Des promesses de gains élevés en un temps record sans prise de risque ? Prenez vos jambes à votre cou, vous êtes en présence d’une arnaque. 

Il n’est pas possible de garantir un rendement supérieur à celui du livret A sans risque. 

Tout rendement supérieur à celui d’un placement sans risque sera toujours le fruit d’une prise de risque, et plus la perspective de rentabilité sera belle, plus le niveau de risque sera élevé !

#2 Un discours commercial agressif

Le commercial vous relance sans cesse par téléphone et vous presse d’agir. Soyez sur vos gardes. La pression pour investir immédiatement est un signal d’alarme.

L’escroc veut profiter de l’effet de surprise et jouer sur vos émotions, à commencer par la peur de passer à côté de l’opportunité de l’année. Ne vous faites pas avoir. Prenez le temps de la réflexion et menez calmement l’enquête pour évaluer le sérieux de votre interlocuteur.

Attention, un premier investissement réussi avec l’établissement en question ne devra surtout pas vous faire baisser la garde. De nombreux arnaqueurs chercheront à vous mettre en confiance avec de petites sommes pour vous convaincre d’investir davantage. 

Ne cédez pas à ces pressions, et quand bien même votre interlocuteur serait digne de confiance, refusez systématiquement d’investir plus que ce que vous seriez prêt à perdre. Respectez votre budget de trading en toutes circonstances.

#3 Une réputation douteuse

Si vos recherches font remonter à la surface des mises en garde de médias, de créateurs de contenus ou d’anciens clients, consultez immédiatement l’AMF pour en savoir davantage. La solution ne figure peut-être pas encore sur sa liste noire, mais elle pourrait bien avoir besoin d’y figurer très prochainement.

Aussi efficace soit-il, le gendarme boursier doit lutter contre un grand nombre d’escrocs qui ne manquent pas de créativité ni de culot. Si l’arnaque est récente, il est possible qu’elle n’ait pas encore été détectée par les radars des autorités.

Qui plus est, attention aux fausses régulations ou aux montages alambiqués ! 

Si les régulations officielles sont un gage de sérieux, elles ne sont pas toutes suffisantes pour vous garantir du sérieux de la solution envisagée. Certains escrocs n’hésitent d’ailleurs pas à se servir de régulations et de certifications étrangères ou non pertinentes pour tromper leurs cibles.

#4 Une structure opaque

Un conseiller commercial qui vous appelle en masqué, une équipe dirigeante inconnue au bataillon, l’impossibilité de remonter à la source de la structure juridique derrière le site Internet… Tous ces détails doivent vous alerter.

Mais attention, quand bien même la solution mettrait en avant certains éléments de légitimité (numéro d’enregistrement de la société, profils LinkedIn des dirigeants, témoignages clients…), ces derniers seront parfois usurpés, voire complètement bidons. Si les informations ne sont pas claires ou difficiles à obtenir, cela pourrait bel et bien indiquer une arnaque !

#5 Des demandes étranges

Virement sur un compte étranger off-shore, pré-paiement d’une taxe en vue de retirer les fonds, présence d’intermédiaires…Pour couvrir leurs agissements et ne pas se faire démasquer, les escrocs vous feront parfois des demandes surprenantes.

Or, si ces péripéties peuvent sembler absurdes a posteriori. Sur l’instant, les victimes attirées par l’appât du gain tendent à ne pas relever ces alertes. Attention au déni, ne vous lancez pas dans un parcours d’accrobranche. 

S’il existe effectivement des exigences réglementaires en termes de vérification de l’identité du client (KYC) et de l’origine des fonds (LCB-FT), ces dernières sont très encadrées. 

Attention donc à ne partager que les informations nécessaires et à n’emprunter que des moyens de communication sécurisés pour ne pas être victime d’une usurpation d’identité ou d’un détournement de fonds.

Que faire en cas d’arnaque

Le premier réflexe en cas d’arnaque consiste à stopper immédiatement tout envoi de fonds et à contacter votre établissement bancaire pour voir si vos derniers virements/paiements peuvent encore être annulés.

Dans la foulée, avertissez immédiatement les autorités compétentes afin qu’elles puissent vous orienter (notamment vers un dépôt de plainte), mais aussi, avertir les autres utilisateurs de l’existence de l’arnaque.

Si par chance, votre escroc est identifié par les autorités, vous pourrez alors vous constituer partie civile et demander réparation de votre préjudice. 

Malheureusement, les auteurs des faits sont la plupart du temps très difficiles à retrouver en raison des précautions prises : fausses identités, paiements à l’étranger ou en cryptomonnaies, communications éphémères…

Si perdre de l’argent sur les marchés financiers à la loyale fait partie des 7 risques du trading, aucun trader indépendant ne devrait voir le fruit de son travail dérobé par un escroc. Ouvrez l’œil et n’hésitez pas à donner l’alerte si besoin !

author
Maxime Parra

Maxime est titulaire d'un double diplôme de la SKEMA Business School et de la FFBC : un master en management et en analyse financière internationale. Fondateur et rédacteur en chef de NewTrading.fr, il écrit quotidiennement sur le Trading.