Comment gérer la pression engendrée par le Trading ?

Le Trading est l’une des activités les plus stressantes au monde, et que vous soyez novice ou confirmé, la gestion du stress et des émotions fera partie intégrante de votre quotidien de Trader. Que vous investissiez quelques centaines d’euros ou quelques milliers, le risque de subir des pertes liées à une mauvaise gestion du stress restera présent, et vous devrez mettre en place un certain nombre de mesures afin de limiter ce risque.

S’il est impossible d’éradiquer le stress, il est tout à fait possible de le gérer, de l’apprivoiser, voire de le transformer en une énergie positive : l’adrénaline. Pour réussir en Trading, il vous sera indispensable de garder votre sang froid en toutes circonstances.

Elaborer un plan de Trading précis

Prendre des décisions au hasard, ou « à l’intuition » se résume à jouer au casino. Vous gagnerez peut-être sur le court terme, mais sur le long terme : « The House always wins ». Au contraire, si vous construisez des scénarios travaillés pour les appliquer avec rigueur et de façon quasi-systématique, alors vous réduirez de facto les risques, l’incertitude et par conséquent le stress. Réfléchir et construire un plan de Trading capable de répondre de façon objective aux questions que vous serez susceptibles de vous poser lors de votre activité de trading est donc indispensable.

Toujours positionner un ordre stop

Il est impératif pour un trader de connaître avant d’entrer en position la perte maximale qu’il pourrait subir sur une opération. Le positionnement d’un ordre stop afin de fermer automatiquement votre position si les cours évoluent en votre défaveur est donc primordial.

Le positionnement de votre ordre stop devra être guidé par des considérations techniques. Vous ferez ensuite varier la taille de votre position afin que votre perte maximale soit tolérable en cas d’échec. Bien entendu avec l’évolution du cours, vous pourrez modifier le niveau de votre stop pour le rapprocher, mais ne l’éloignez en aucun cas !

Gérer ses pertes et fixer des limites

L’être humain déteste perdre. A espérance mathématique égale, un individu lambda préfèrera une perte potentielle à une perte certaine. Pour réussir en tant que Trader, vous devrez dépasser ce réflexe et analyser objectivement chaque situation. Si votre trade est perdant, la première chose à faire et de relativiser ! Si vous aviez mis un stop, votre perte maximum était connue, et vous aviez accepté cette perte maximale. Ensuite, vous devez comprendre votre perte. La stratégie mise en place était-elle la bonne ? Aviez vous initiez votre position au bon moment ? En menant systématiquement une analyse a posteriori de vos trades vous augmenterez votre probabilité de réussir dans le long terme. N’oubliez pas que même les meilleurs traders se trompent !

Gérer ses gains est tout aussi important. En effet, le risque après un trade gagnant est de se croire au-dessus du marché et donc de prendre des risques démesurés. Vous devez vous rappeler de votre dernier trade gagnant et vous dire que la nouvelle position doit répondre aux mêmes exigences pour aboutir !

Un dernier conseil ?

Afin de ne pas stresser le soir ou bien le week-end, il est conseillé de ne pas conserver vos positions hors séance. Vous risqueriez d’y penser la nuit et le week-end. Faites autres choses entre les séances, votre stress n’en sera que réduit et vos performances plus grandes !

Plus d'articles

Meilleurs Livres Trading

Découvrez les 5 livres dediés au Trading les plus populaires du web, ainsi que la préférence des investisseurs ayant suivi notre Initiation au Trading. Préférence des

Lire plus »

La balance des paiements

Document de comptabilité nationale d’une importance cruciale, la balance des paiements est utilisée aussi bien par les gouvernements que par les banques centrales pour piloter

Lire plus »

FED : Colombes et Faucons

La Banque Centrale Américaine ou Federal Reverse (FED), fondée en 1913 et indépendante politiquement de l’Etat Fédéral, est conduite par le Président et les gouverneurs

Lire plus »

La Journée des 3 sorcières

Tous les troisièmes vendredis du mois, les marchés financiers connaissent une journée particulièrement technique et souvent volatile appelée la Journée des 3 sorcières. Cette séance

Lire plus »

Qu’est-ce qu’un Gap ?

L’anglicisme « gap » désigne un espace de cotation laissé vierge entre deux périodes. Ces discontinuités graphiques matérialisent l’absence de transaction entre acheteurs et vendeurs sur une fourchette de

Lire plus »

La volatilité de Parkinson

La mesure classique de la volatilité historique à l’aide de l’Ecart-Type tient uniquement compte des niveaux d’ouverture et de clôture de chaque période considérée, mais

Lire plus »