Qu’est-ce qu’un Exchange-Traded Fund (ETF) ?

Les ETF ont transformé la façon dont les investisseurs accèdent aux marchés financiers en offrant une solution d’investissement simple et diversifiée capable de refléter les performances d’un actif ou d’un groupe d’actifs financiers.

Qu’est-ce qu’un ETF ? Quel est l’intérêt d’investir dans les ETF ? Quels sont les risques ? Où et comment acheter des ETF ?

Voici nos réponses !

Avertissement

Le Trading ne convient qu’à une clientèle avisée capable de comprendre le fonctionnement de produits financiers complexes (CFD, Futures, Options,…) et de supporter des risques élevés, dont des pertes rapides supérieures aux dépôts, notamment en raison de l’effet de levier. D’après l’AMF, près de 90% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent.

Qu’est-ce qu’un ETF ?

Définition d’un ETF

Un ETF (Exchange-Traded Fund) est un fonds indiciel négocié en bourse proposé par des sociétés de gestion. Il permet aux investisseurs d’investir dans plusieurs titres via une seule position ou part d’ETF de la même manière qu’ils investissent dans des actions.

Puisqu’ils répliquent la performance du sous-jacent sur lequel il porte, on appelle souvent les ETF des trackers.

Un ETF peut répliquer un indice boursier, mais il est aussi possible de trouver des ETF portant sur un panier de sous-jacents différents comme des actions, des matières premières ou des obligations.

Les ETF sont généralement utilisés dans le cadre d’une gestion passive, car ils ont pour but de suivre la performance du sous-jacent sans essayer de battre le marché.

Caractéristique d’un ETF

Les ETF sont cotés en continu contrairement aux autres types de fonds. Il est donc possible d’acheter des parts d’ETF à n’importe quel moment d’une journée de Trading.

De plus, les ETF sont cotés sur les bourses internationales et mondiales. Euronext et le NYSE, par exemple, listent plus de 3000 ETF chacun.

Pour profiter d’un ETF, il est possible d’utiliser un Plan d’Épargne en Actions (PEA), un Plan d’Épargne Retraite (PER), le Compte-Titres Ordinaires (CTO) ou une assurance-vie. 

Des ETF peuvent aussi être tradés via les meilleurs brokers et courtiers en Trading. Il est aussi possible d’utiliser le Service de Règlement Différé (SRD) si vous utilisez des ETF à effet de levier.

Bien que la dénomination d’un ETF puisse paraître complexe au premier abord, elle suit certaines règles qui permettent de mieux déchiffrer les informations qui révèlent les caractéristiques les plus importantes du produit. 

La structure de base est généralement la suivante : 

  • Nom de l’émetteur.
    Indice sur lequel porte l’ETF avec la stratégie utilisée si applicable comme « Growth » pour croissance ou « Value » pour valeur, ainsi que le type d’indice en question comme « PR » pour Price Return ou « NR » pour Net Return.
  • Les informations réglementaires comme UCITS ETF.
  • La devise et d’autres informations supplémentaires comme « DR » pour Dividendes Réinvestis, « DIST » pour dividendes distribués ou « ACC » pour dividendes capitalisés.

Pour identifier l’ETF, un code ISIN à 12 caractères est disponible. Il permet de trouver la fiche technique présentant de nombreuses informations clés sur l’ETF comme les suivantes : 

  • Classe d’actifs.
    Devise de référence.
  • Date de lancement de l’ETF.
  • Indice de référence.
  • Fréquence de versement des dividendes.
  • Structure de réplication.
  • Pays de domiciliation du fonds.
  • Fréquence de rebalancement.
  • Utilisation des gains.
  • Bourse sur laquelle l’ETF est disponible.
  • Actif net du fonds.
  • Nombre de positions.
  • Rendement sur distribution.
  • Principales positions.
  • Répartition par secteur et géographique.
  • Ratios financiers comme le cours/bénéficie ou le cours/valeur comptable.

Quelle est la différence entre un ETF et d’autres produits financiers ?

Il n’est pas rare que les ETF soient comparés aux actions et aux fonds de placement traditionnels. Voyons quelles différences existent entre ces actifs.

ETF vs Action

Les ETF offrent un certain niveau de diversification en permettant une exposition à un panier diversifié d’actifs sans détenir les actifs sous-jacents. Les actions représentent quant à elles des titres de propriété d’une fraction d’entreprise.

Les ETF ont généralement des frais de gestion en plus des frais de transaction, tandis que le Trading d’actions peut entraîner des frais de courtage et des droits de garde.

Les actions nécessitent une gestion individuelle plutôt active de la part de l’investisseur, tandis que les ETF sont gérés par des professionnels de manière plutôt passive.

ETF vs Fonds traditionnels

Les ETF sont des instruments financiers négociés en bourse, ce qui signifie qu’ils peuvent être achetés et vendus à tout moment pendant les heures de marché.

En revanche, les fonds d’investissement classiques sont généralement achetés et vendus à la valeur liquidative une fois par jour (à la clôture des marchés).

Les ETF offrent donc une grande flexibilité, car ils peuvent être négociés en bourse tout au long de la journée, alors que les fonds traditionnels ont des horaires plus limités et peuvent parfois nécessiter des délais de règlement plus longs.

Les ETF ont tendance à avoir des frais de gestion plus faibles que les fonds traditionnels (en partie à cause de leur structure passive).

Les ETF offrent une transparence élevée en divulguant régulièrement la composition de leurs portefeuilles et en permettant aux investisseurs de suivre les mouvements des actifs sous-jacents. 

Les fonds d’investissement classiques, en revanche, divulguent généralement leurs positions de portefeuille de manière moins fréquente et avec un certain délai.

Enfin, les fonds traditionnels sont souvent gérés activement par des gestionnaires de portefeuille qui prennent des décisions d’achat et de vente relativement fréquents pour optimiser les rendements. 

Les ETF, quant à eux, sont souvent gérés de manière passive, car ils suivent la performance d’un indice spécifique sans chercher à surperformer le marché.

Comment fonctionne un ETF ?

ETF à réplication physique vs ETF à réplication synthétique

Il existe deux façons principales de répliquer un indice : une réplication physique (ou directe) et une réplication synthétique ou indirecte.

Les ETF à réplication physique sont des fonds qui détiennent les titres de l’indice qu’ils cherchent à suivre, soit avec une réplication complète (l’ETF détient tous les titres de l’indice avec les mêmes pondérations) soit avec une réplication partielle (seules certaines parties des titres de l’indice sont incluses dans l’ETF).

Les ETF à réplication synthétique se basent sur des produits dérivés (notamment des swaps) pour échanger la performance des actifs sous-jacents sans les détenir, généralement avec une banque.

Gestion active vs Gestion passive

Alors qu’il est plus commun d’associer les ETF avec une gestion passive (puisqu’un ETF réplique la performance d’un actif sous-jacent), il existe de nouveaux types d’ETF prônant une gestion active.

Un ETF à gestion active se différencie des ETF à gestion passive en ayant un gestionnaire qui prend des décisions sur l’allocation du portefeuille sous-jacent. 

Ce type d’ETF offre alors la flexibilité nécessaire aux gestionnaires pour effectuer des ajustements dans les allocations sectorielles, réaliser des opérations de market timing ou s’écarter de l’indice de référence afin de tenter de générer des rendements supérieurs. 

Cela signifie que les rendements des ETF à gestion active peuvent différer de la performance de l’indice sous-jacent, contrairement aux ETF passifs qui cherchent uniquement à répliquer la performance du sous-jacent.

Qu’est-ce qui impacte la performance d’un ETF ?

Comme nous l’avons vu, l’objectif principal d’un ETF est de suivre étroitement la performance d’un indice spécifique. Les gestionnaires d’ETF y parviennent en investissant dans un portefeuille qui reflète la composition de l’indice de référence. 

Bien que cette relation semble simple (si l’indice augmente, l’ETF devrait également augmenter et vice versa), la réalité est plus complexe.

Différents facteurs peuvent en effet influencer la performance d’un ETF, dont le prix va dépendre de la valeur liquidative (montant global de l’ETF / nombre de parts) et de la valeur de marché (prix auquel les parts d’un ETF se négocient sur le marché boursier tout au long d’une journée de Trading).

Parmi ces facteurs, on retrouve les frais associés à l’ETF, la méthode de réplication utilisée, la politique de distribution des dividendes de l’ETF, la fréquence de rééquilibrage du portefeuille du fonds ou encore l’impact de l’exposition lié au marché sous-jacent. Il convient aussi ne prêter attention à la capacité du gestionnaire à répliquer l’indice de référence (tracking error).

Liste des plus importants fournisseurs d’ETF

La popularité des ETF ces dernières années a conduit à une concurrence accrue entre plusieurs fournisseurs, ce qui a bénéficié aux investisseurs en termes de choix, de diversité et de coûts.

Il existe plusieurs émetteurs d’ETF populaires sur les marchés :

  • Lyxor
    Vanguard
    BlackRock / iShares
    State Street Global Advisors
  • Invesco
  • WisdomTree
  • ProShares
  • Deutsche Bank
  • BNP Paribas
  • HSBC
  • UBS
  • Amundi

Frais des ETF

Les frais associés au Trading d’ETF peuvent varier d’un fonds à l’autre et dépendent du fournisseur, de la stratégie d’investissement et de la structure du fonds.

En intégrant les ETF dans une stratégie, il est important de considérer l’ensemble des frais associés au Trading d’ETF, dont les plus courants sont les suivants :

  • Frais de gestion annuels (TER – Total Expense Ratio)
    Ces frais annuels sont facturés par le fournisseur de l’ETF pour la gestion du fonds. Ils représentent généralement un pourcentage de l’actif net du fonds.
  • Frais de transaction
    Il s’agit des frais facturés par le courtier pour l’achat et pour la vente d’ETF qui varient généralement en fonction des conditions de Trading, du courtier utilisé et de la taille de la position.
  • Frais de change
    Ces frais s’appliquent lorsqu’un Trader achète ou vend un ETF dans une devise autre que la sienne.
  • Spread
    Il correspond à la différence de prix entre le cours d’achat d’un ETF et son cours de vente.

Quels sont les différents types d’ETF ?

Les ETF peuvent porter sur différents marchés financiers, mais ils peuvent aussi être catégorisés en fonction de la stratégie utilisée ou d’un thème de placement choisi. Il est aussi possible de trouver des ETF géographiques qui se concentrent sur des pays, des continents ou des zones économiques spécifiques.

Les différents types d’ETF : 

  • ETF sur indices boursiers
    Développés dans les années 90, ces ETF suivent et répliquent la performance de grands indices actions comme le CAC 40, le Nikkei 225, le Nasdaq ou encore l’Euro Stoxx 50.
  • ETF sectoriels
    Ces ETF portent sur des actions de secteurs d’activité particuliers. Il est ainsi possible de s’exposer à une ou plusieurs industries spécifiques comme les biotechs, l’intelligence artificielle, la santé ou encore la grande distribution.
  • ETF thématiques
    Ce type de placement va plus loin que les ETF sectoriels en offrant aux investisseurs la possibilité d’investir dans un thème d’investissement qui leur est cher et qui correspond à leurs convictions et à leurs intérêts, comme les ETF écoresponsables et durables par exemple.
  • ETF obligataires
    Les ETF sur obligations offrent une exposition à divers types d’obligations comme celles d’entreprises ou d’État. Les ETF obligataires permettent aux investisseurs de bénéficier des avantages des obligations, tels que des revenus réguliers et une diversification du portefeuille, avec la facilité et la liquidité propres aux ETF.
  • ETF sur matières premières
    Ils permettent de s’exposer à une matière première comme le pétrole, l’or ou le gaz naturel. Il est aussi possible d’utiliser un ETF qui suit la performance d’un indice englobant plusieurs matières premières.
  • ETF sur devises
    Ces ETF permettent de profiter des mouvements de certaines devises. Il peut s’agir d’une seule devise ou d’un panier de devises.
  • ETF sur Bitcoin
    Ce tracker permet aux investisseurs de s’exposer à la plus importante devise numérique du marché des crypto-monnaies sans avoir à acheter et à sécuriser des jetons Bitcoin. Un tel ETF permet ainsi aux Traders de s’exposer sans trop de risque au marché des monnaies digitales et de mieux diversifier leur portefeuille.
  • ETF immobilier
    Puisque l’immobilier est souvent considéré comme un marché incontournable d’une bonne gestion de patrimoine, il est aujourd’hui possible de profiter d’ETF portant sur le secteur de l’immobilier. Il n’est ainsi plus nécessaire d’acquérir un bien et de le mettre en location pour tirer profit de ce secteur. Avec un ETF immobilier, vous pouvez investir dans l’immobilier papier et profiter de l’expertise d’entreprises qui gèrent des parcs immobiliers.
  • ETF inversés
    Comme leur nom l’indique, les ETF Inversés offrent des rendements inverses à ceux de l’actif sous-jacent sur lesquels ils portent.​ ​Alors que certains investisseurs cherchent à se couvrir contre les pertes potentielles en utilisant des ETF Inversés pour compenser les pertes subies sur d’autres positions, d’autres peuvent spéculer sur les mouvements à la baisse des marchés en utilisant ces produits pour réaliser des profits lors des chutes de prix.
  • ETF à effet de levier
    Contrairement aux ETF traditionnels qui cherchent à suivre les variations de prix d’un sous-jacent de manière proportionnelle, les ETF à effet de levier utilisent des produits dérivés et d’autres techniques pour multiplier les rendements de l’actif cible. Il est ainsi possible de fournir des rendements amplifiés, que ce soit à la hausse ou à la baisse, par rapport à l’indice de référence.
  • ETF couverts
    Ces ETF cherchent à minimiser l’impact des fluctuations des taux de change sur les rendements des placements internationaux des investisseurs. Les ETF couverts offrent donc aux investisseurs une protection contre les effets de change négatifs pour les investisseurs.
  • ETF sur stratégies
    Ce type de trackers suit des stratégies d’investissement spécifiques plutôt que de simplement répliquer un indice de référence traditionnel comme les ETF gérés activement ou les ETF Smart Beta par exemple. Le but est d’exploiter des facteurs de performance spécifiques, comme la croissance, la qualité, les dividendes ou la volatilité, dans le but de générer des rendements supérieurs ou de réduire le risque.

Avantages des ETF

  • Simplicité d’utilisation
    Les ETF sont des outils faciles à utiliser, puisqu’il est possible de les acheter et de les vendre comme des actions à n’importe quel moment pendant les heures d’ouverture des bourses. Pour profiter d’un ETF, il suffit en effet d’acheter un part de cet ETF via la plateforme de votre courtier en bourse ou votre banque.
  • Plusieurs moyens d’investir dans les ETF
    Pour profiter des ETF, vous pouvez utiliser un PER, un CTO, un PEA ou des supports en unités de compte d’une assurance-vie. Il est donc possible d’utiliser différentes enveloppes fiscales en fonction des besoins et des objectifs du Trader.
  • Accessibilité
    Les trackers sont considérés comme des produits financiers peu risqués dans le sens où ils répliquent la performance des sous-jacents sur lesquels ils portent. Ils sont donc proposés par un large nombres d’intermédiaires financiers et sont disponibles pour tous les types d’investisseurs.
  • Large choix d’ETF
    Il existe de nombreux types d’ETF différents (presque autant qu’il existe d’actifs financiers ou de marchés différents). Ils peuvent donc facilement s’adapter aux projets d’investissements de n’importe quel type de Trader ou d’investisseur.
  • Diversification
    Les ETF englobant différents actifs financiers peuvent offrir une opportunité aux investisseurs de profiter d’une meilleure diversification. Intégrer des ETF à son portefeuille permet donc de diversifier automatiquement un portefeuille.
  • Importante liquidité
    Les ETF sont des produits négociés en bourse qui sont très liquides. Cela signifie qu’un Trader n’aura aucun problème pour clôturer sa position ETF au cours d’une journée de Trading, car il trouvera toujours une contrepartie à sa position.
  • Transparence
    Les ETF reproduisent fidèlement les performances des indices grâce à des méthodologies transparentes et des règles strictes. Cela permet aux investisseurs de comprendre clairement la source des performances réalisées. De plus, en étant négociés en bourse, les prix d’achat et de vente des ETF sont facilement accessibles en temps réel. Il convient également de souligner que les fournisseurs d’ETF en Europe doivent se conformer à la directive UCITS / OPCVM.
  • Outil de couverture
    Les ETF sont aussi des options idéales pour couvrir son portefeuille contre la baisse des prix avec des ETF Inversés ou des ETF sur la volatilité, ou contre le risque de change avec des ETF couverts.
  • Frais de gestion plus faibles comparativement aux SICAV ou aux FCP
    Les ETF n’ont pas de droit d’entrée et les coûts de transaction, à savoir les coûts d’achat et de vente, sont globalement plus faibles que les frais de SICAV ou FCP.
  • Avantages fiscaux en fonction des enveloppes fiscales utilisées
    Il est possible d’investir dans des ETF via des enveloppes fiscales spécifiques en France comme le PEA ou l’assurance-vie. Cela signifie qu’il est possible de profiter davantage fiscaux en fonction de la durée de détention des positions ETF avec des enveloppes fiscales.

Risques des ETF

  • Risque de baisse de la valeur d’un ETF
    Si l’actif sous-jacent baisse, alors l’ETF portant sur cet actif va baisser, ce qui peut entraîner des pertes pour les positions d’un Trader s’il doit les clôturer à ce moment-là.
  • Manque de surperformance du marché ciblé
    Puisque l’objectif principal d’un ETF est de suivre la performance d’un sous-jacent, il apporte peu d’opportunités de battre le marché, ce qui peut parfois limiter les gains.
  • Risque de change
    Certains ETF peuvent être libellés dans une autre devise que celle du Trader, ce qui peut entraîner une baisse de la performance de l’ETF si le taux de change n’est pas favorable.
  • Tracking error
    Elle représente l’écart de performance entre l’ETF et son indice sur une période donnée. C’est un risque qui peut influencer la performance d’un ETF.
  • Tracking différence
    Il s’agit de la différence entre la performance nette du fonds et la performance de l’indice sous-jacent sur une période qui peut aussi influer sur la performance du fonds.
  • Risque de manque de transparence ou de liquidité en cas d’ETF exotiques
    Certains ETF sont moins transparents et moins liquides que d’autres, ce qui peut entraîner des difficultés à suivre leur évolution ou à les revendre.
  • Risque spécifique au type d’ETF utilisé
    À chaque type d’ETF est assortie une série de risques qu’il faut connaître. Les ETF à effet de levier par exemple peuvent entraîner des pertes importantes si le marché évolue dans la direction opposée à celle choisie.

Comment bien choisir son ETF ?

Avec la diversité croissante des ETF proposés par les différents fournisseurs d’ETF, il est primordial qu’un Trader prenne le temps de choisir celui qui correspond parfaitement à ses besoins, à ses objectifs, à sa tolérance au risque et à ses attentes spécifiques.

Pour bien choisir son ETF, il faut donc prendre en compte dans un premier temps son profil de risque et la compatibilité d’un ETF avec sa stratégie et ses objectifs d’investissement.

Il faut ensuite se pencher sur le choix de l’indice sous-jacent et des actifs financiers qu’il contient.

L’indice choisi devra être en phase avec ses attentes en termes de liquidité, de classe d’actifs, de zone géographique, de traitement des dividendes et de performance.

Les frais courants, la performance nette, la tracking error, la qualité de la réplication de l’indice, la stratégie de l’ETF ou encore l’accessibilité des informations sur l’ETF devront ensuite être considérés pour choisir la bonne structure d’ETF.

Enfin, il est nécessaire de se pencher sur le gestionnaire d’ETF et ses activités de gestion.

Il faut alors prendre en considération son expérience, sa reconnaissance au niveau mondial, les conditions de Trading qu’il propose, ses ETF proposés sur les marchés internationaux ou encore de la variété de sa gamme de produits.

Les ETF constituent une solution de placement idéale pour les investisseurs souhaitant diversifier leurs positions sur les marchés d’actions en fonction des zones géographiques ou des secteurs d’activité. Ils offrent également la possibilité de s’exposer aux obligations émises par des entreprises ou des États, ainsi que d’investir dans des thématiques spécifiques. De plus, les ETF se négocient aussi facilement que des actions d’entreprises, offrant ainsi une grande accessibilité aux investisseurs.

author
Maxime Parra

Maxime est titulaire d'un double diplôme de la SKEMA Business School et de la FFBC : un master en management et en analyse financière internationale. Fondateur et rédacteur en chef de NewTrading.fr, il écrit quotidiennement sur le Trading.